Colère : se revitaliser avec le Jin Shin Jyutsu

colère

La colère – Photo CC0 – Pixabay

Que celui ou celle qui ne sent pas la colère lui monter au nez de temps en temps lève le doigt ! Je n’ai pas parlé d’exprimer sa colère mais de la sentir monter. Il y a des personnes qui ne s’énervent jamais parce qu’elles contrôlent leurs émotions : ce n’est pas très salutaire. Certains individus réussissent à évacuer leur colère sans faire de casse en eux ou autour d’eux : c’est mieux. D’autres gardent leur maîtrise parce qu’elles ont suffisamment de recul sur les choses de la vie pour ne pas ressentir de colère : là je dis chapeau bas ! Je suis plutôt dans la deuxième catégorie. Je tente toujours d’évacuer ma colère sans dégâts. Mais il y a encore des moments où ça part comme un bouchon de champagne. Alors pour éviter les dérapages, j’agis en amont et je m’aide du Jin Shin Jyutsu lorsque je sens la moutarde me monter au nez.

Qu’est-ce que la colère ?

La colère est une émotion de rébellion. Elle est très souvent associée à des sentiments de faiblesse, de frustration, d’incompréhension, d’injustice, d’impuissance voire même de dégoût. L’intériorisation de la colère est néfaste à l’organisme. Elle est liée aux douleurs et aux maladies inflammatoires : les maladies qui se terminent par le suffixe « ite » comme conjonctivite, otite, tendinite, etc. La colère est une forme de révolte intérieure.

La colère nous parle. Elle nous alerte sur des fonctionnement qui nous déplaisent ou sur des situations qui sont problématiques pour nous. Être à son écoute est important pour capter les messages. Ainsi nous pouvons ajuster nos comportements, entreprendre les changements nécessaires pour la résolution des problèmes qui se posent à nous. Certains diront que la colère est mauvaise conseillère. Je répondrai oui et non.

  • Oui si je me laisse submerger par ma colère et que j’insulte le monde, je frappe ou je casse des objets. Indubitablement, je ne vais pas résoudre les problèmes que je rencontre de cette manière. Je vais même plutôt les aggraver.
  • Non si je ressens ma colère et que je m’organise pour l’évacuer sans casse. Il me restera alors l’information. Le message que ma colère m’a apporté. Pourquoi me suis-je mise dans cet état ? Phase d’introspection en toute honnêteté et en toute objectivité. En m’appuyant sur cette analyse, je serai capable d’ajuster ce qui a besoin de l’être.

Ce n’est pas l’autre qui m’énerve, c’est la manière dont je perçois son comportement. Très souvent, ce qui nous énerve chez les autres est révélateur d’un travers que nous avons nous-même. Parfois il ne prend pas la même forme ou il ne s’exprime pas dans le même domaine. Mais ce qui nous irrite est à considérer comme une sorte de miroir. Voilà matière à réfléchir la prochaine fois que vous serez en colère. Quoi qu’il en soit, considérons la colère comme un sorte de moteur. Une énergie qui bien employée peut induire des changements salutaires pour nous comme pour les autres.

Contrer l’attitude de colère par le Jin Shin Jyutsu

En jin shin jyutsu, l’attitude de colère est associée à la troisième profondeur. Cette profondeur supervise le foie et la vésicule biliaire. Lorsque nous sommes en colère, c’est que nous ne digérons pas quelque chose. Or la bile est un composant essentiel de la digestion. Fabriquée par le foie et stockée par la vésicule biliaire, elle intervient dans la digestion des graisses, dans l’équilibrage du pH du bol alimentaire et dans l’absorption des nutriments. La colère est donc associée à un déséquilibre énergétique de la troisième profondeur. Lorsque je sens la colère m’envahir, je peux utiliser le Jin Shin Jyutsu pour l’évacuer en douceur.

Tenir son majeur

Jin shin jyutsu tenir son majeurPrendre le majeur de la main gauche dans la main droite, fermement mais sans serrer trop et tenir la position pendant 3 à 5 minutes ou jusqu’à ce que vous perceviez des pulsations régulières dans votre main droite ou jusqu’à ce que vous sentiez que votre colère a disparu et que vous êtes apaisé. Renouvelez alors l’opération en tenant le majeur de la main droite dans la main gauche de la même manière.

Tenir son majeur permet d’harmoniser les flux énergétiques du foie et de la vésicule biliaire.

Tenir ses troisièmes orteils

Jin Shin Jyutsu tenir le troisième orteilPrendre le troisième orteil du pied gauche entre le pouce et l’index de la main gauche, fermement mais sans serrer trop. Simultanément,  prendre le troisième orteil du pied droit entre le pouce et l’index de la main droite, en procédant de la même manière que pour l’autre pied. Tenir la position pendant 3 à 5 minutes ou jusqu’à ce que vous perceviez des pulsations régulières dans les doigts des deux mains.

Tenir son troisième orteil permet d’harmoniser les flux énergétiques de façon globale et plus particulièrement les fonctions digestives et respiratoires.

S’harmoniser avec majeur et troisième orteil

Les pieds et les mains sont liés du point de vue du flux énergétique qui circule dans le corps : le trajet de l’énergie dans le dos de la main droite est identique au trajet de l’énergie dans la plante du pied gauche : il apparaît que la relation entre les mains et les pieds est inversée. Du fait de ce trajet de l’énergie dans le corps, le majeur de la main droite est relié au troisième orteil du pied gauche. Le majeur est relié aux fonctions énergétiques du foie et de la vésicule biliaire et le troisième orteil est relié aux fonctions digestives et respiratoires.

Lorsque les flux énergétiques de certains organes sont perturbés ils peuvent entraîner une disharmonie physique, mentale ou émotionnelle débouchant sur des symptômes physiques ou psychiques ou des états émotionnels négatifs. Afin d’harmoniser les flux énergétiques, vous pouvez tenir vos majeurs et vos troisièmes orteils. Si vous n’arrivez pas à tenir vos deux troisièmes orteils en même temps, ce n’est pas grave, tenez-les l’un après l’autre, comme pour les majeurs.

Tenir vos majeurs et vos troisièmes orteils vous aidera si vous vous dites :

  • Je suis en colère
  • Je me sens tellement fatigué(e), j’ai l’air d’un zombie !
  • Je me fais facilement des bleus
  • J’ai des migraines
  • J’ai des problèmes aux yeux
  • J’ai du mal à respirer
  • J’ai du mal à digérer
  • J’ai des problèmes de déglutition
  • J’ai des troubles du langage, des problèmes d’élocution
  • J’ai des problèmes d’audition
  • Je suis extrêmement tendu(e) et je n’arrive pas à me relaxer

Respirez en conscience pendant que vous tenez vos doigts et vos orteils : expirez la colère et inspirez l’apaisement. Si c’est plus facile pour vous, fermez les yeux pendant que vous tenez vos doigts et vos orteils. Si vous en avez envie, souriez tout en relâchant vos épaules. Adoptez la position la plus confortable pour vous. Si c’est mieux d’être assis, asseyez-vous. Si c’est mieux d’être allongé, allongez-vous. Si vous préférez tenir votre majeur gauche en ayant la paume de la main gauche tournée vers vous, faites-le. Écoutez-vous, vous ne pouvez pas vous tromper.

Bonne pratique à vous et souvenez-vous que quoi que vous fassiez en Jin Shin Jyutsu, vous ne pouvez pas nuire. Ce ne peut être que bénéfique, que vous pratiquiez sur vous-même ou sur quelqu’un d’autre.

Isabelle


Photos : Isabelle Ducau

Bibliographie :
L’art de revitaliser et d’harmoniser le corps, les émotions et le mental par le toucher – Alice Burmeister, Tom Monte.
Introduction au Jin Shin Jyutsu est livre III – Mary Burmeister.

Vous aimerez peut-être aussi :

Poster un commentaire

2 Commentaires sur "Colère : se revitaliser avec le Jin Shin Jyutsu"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens
JEAN MICHEL RONCERO
Invité

Bonjour et encore merci pour ce travail clair, serieux et precis.
Au plaisir de reviser le JIN SHIN JYUTSU avec vous, discipline qui m’avait eté enseignée par le DR JP GUYONNAUD;
Bien à vous.

wpDiscuz