Cultiver et cuisiner des courgettes pour se faire plaisir

fleur de courgetteLa courgette est un légume extrêmement facile à cultiver. Si vous avez un bout de jardin, ne vous privez pas de la satisfaction de récoltes abondantes. Et si vous êtes en ville succombez au plaisir tout simple de manger des courgettes en faisant une expédition au marché ou dans une AMAP. Cuisiner des courgettes est aussi très facile tellement il y a de façons de les déguster. Et puis mine de rien, la courgette est un légume très intéressant du point de vue nutritionnel. Faisons un petit tour d’horizon de cette belle mexicaine.

Un peu d’histoire et de botanique

La courgette nous est arrivée d’Amérique, tout comme la pomme de terre. Elle est plus précisément d’origine mexicaine. Cucurbita pepo de son nom scientifique, elle fait partie au même titre que les potirons, courges, coloquintes, concombres et autres cornichons de la famille des cucurbitacées. Ce n’est que vers le XVIème siècle que cette plante potagère est venue rejoindre nos cuisines. Par la suite, elle a parcouru le monde entier.

Vous n’êtes pas sans savoir que les fleurs ne sont rien moins que le sexe des plantes. Les fleurs sont les organes reproducteurs qui permettent de perpétuer l’espèce. Beaucoup de plantes ont des fleurs hermaphrodites ; c’est à dire qu’elles ont des fleurs qui comportent à la fois les éléments mâles (étamines) et les éléments femelles (pistil). Les étamines libèrent le pollen qui est reçu par le pistil et tout comme chez nous, l’ovaire est fécondé et se transforme en fruit. Ce n’est pas le cas de la courgette. Celle-ci comporte sur le même pied des fleurs mâles et des fleurs femelles. Ce sont les insectes qui en venant butiner les fleurs mâles transportent ensuite le pollen vers les fleurs femelles lorsqu’ils les visitent à leur tour. D’où l’importance d’accueillir les insectes pollinisateurs. Les fleurs mâles sont portée par une tige mince alors que les fleurs femelles sont facilement reconnaissables au renflement formé par l’ébauche de courgette située sous la fleur. Cette ébauche ne se développera que si la fleur a été fécondée. Il en va de même pour toutes les cucurbitacées.

Cultiver les courgettes au jardin

Rien de plus facile. Même le semis est simple. Vous pouvez semer en godet vers le mois de mars puis mettre en place en mai, lorsque les risques de dernières gelées sont écartés. La courgette est extrêmement productive, deux pieds sont suffisants pour une famille de quatre personnes si vous ne voulez pas vous retrouver débordés par la surproduction. Notez que vous pourrez toujours en donner aux voisins ou aux amis, ça crée du lien social et c’est très bien !

La courgette est vraiment un légume facile. Cependant, elle aime la chaleur. Choisissez-lui un coin bien ensoleillé. Je vous recommande d’arroser souvent et de pailler le sol pour conserver l’humidité des arrosages, cela permettra de bien soutenir la végétation. Vous avez aussi la possibilité de refaire un semis fin juin pour prolonger la saison, surtout si l’automne est doux (ce qui est souvent le cas de nos jours).

En effet, il est fréquent que les pieds de courgettes soient victimes d’attaques d’oïdium en milieu d’été. Les feuilles se couvrent alors d’une poudre blanche qui stoppe la production de façon prématurée. Le champignon responsable de cette attaque se développe à la faveur des périodes de pluies suivies de chaleur. Ces conditions climatiques favorables au développement de l’oïdium sont souvent réunies au mois d’août. Un nouveau semis permet de prendre la relève et de profiter ainsi des courgettes jusqu’à l’automne.

Amusez-vous avec les différentes variétés et produisez des courgettes vertes foncées, vertes claires ou jaunes. C’est tellement joli ! Les courgettes du commerce sont toujours vertes foncées et pour je ne sais quelle raison, leur peau est amère. Celles que je cultive dans mon potager n’ont jamais la peau amère. J’imagine que ce doit être une question de variété. Les variétés du commerce n’ont sûrement pas été sélectionnées pour leur saveur mais plus vraisemblablement pour leur résistance au transport et leur durée de conservation…

courgettes en fleur

L’intérêt des courgettes

Les courgettes sont riches en eau et en fibres. Elles sont peu caloriques mais apportent des minéraux intéressants comme le potassium et le sodium, deux éléments très importants pour l’équilibre ionique de nos cellules. Les courgettes sont aussi riches en antioxydants qui permettent de lutter contre les effets oxydatifs des radicaux libres impliqués dans les processus de vieillissement cellulaires.

Les fibres contenues dans les courgettes sont très bien tolérées par l’intestin. Or ces fibres sont essentielles pour l’entretien et le développement de notre microbiote intestinal. Le microbiote intestinal est constitué de l’ensemble des micro-organismes localisés dans notre tube digestif et qui œuvrent au bon fonctionnement de notre corps. Ils produisent toute sortes de substances fort utiles comme des enzymes, des vitamines, des neuromédiateurs ou des micronutriments. Cette flore intestinale intervient aussi en support du système immunitaire, le rendant plus efficient.
Manger des courgettes revient à nourrir les micro-organismes du microbiote intestinal. En effet, les fibres sont des prébiotiques, c’est à dire des éléments qui favorisent la croissance et le développement des bonnes bactéries (qui elles sont les probiotiques). Les fibres sont en fait des sucres complexes qui ne peuvent pas être dégradés par notre système digestif mais qui sont facilement digérés par les micro-organismes du microbiote. Ceux-ci les transforment par fermentation et hydrolyse en éléments assimilables tout en produisant au passage les micronutriment et neuromédiateurs cités plus haut. Un bel exemple de mutualisme.

Cuisiner les courgettes crues

Les courgettes peuvent se déguster crues. Dans ce cas, il faut les récolter jeunes alors qu’elles sont tendres. Pour cuisiner des courgettes crues, rien de plus facile.
Vous pouvez les tailler en rondelles fines puis les arroser d’huile d’olive (riche en oméga 6) et d’huile de colza (riche en oméga 3), d’un soupçon de sel non raffiné, d’un trait de jus de citron bio et les parsemer de quelques copeaux de parmesan.
Vous pouvez aussi les râper pour les associer à des carottes, du chou rave, du chou rouge ou des betteraves et faire ainsi une salade haute en couleurs et riche en fibres et vitamines.
Si vous êtes plutôt d’humeur festive, détaillez donc vos courgettes en bâtonnets et trempez-les ensuite dans des sauces de votre choix : fromage blanc aux herbes, purée de pois chiches (houmos), caviar d’aubergine (moutabal) ou mayonnaise (nettement moins diététique et moins savoureux à mon goût). Libre à vous d’imaginer des sauces à trempouiller en laissant s’exprimer votre créativité !

Récolte de courgettes

Cuisiner des courgettes cuites

Les courgettes se préparent de multiples façons. Il est très facile de les accommoder tout simplement et de profiter de leur saveur si douce.

A l’étouffée

Vous pouvez détailler les courgettes en rondelles ou en dés puis après avoir fait revenir un peu d’oignons ou d’échalotes et quelques gousses d’ail écrasées dans l’huile d’olive, vous ajoutez vos courgettes et quelques brins de thym ou d’autres aromates selon votre goût. Vous laissez suer en couvrant d’un couvercle en verre et au bout de 10 à 15 minutes vous pouvez déguster vos courgettes qui auront rendu un peu de jus. Si elles sont encore croquantes c’est très bien. Soit vous les associez à du riz soit vous y cassez des œufs pour faire des œufs au plat à la courgette, soit vous accompagnez d’une viande. Vous pouvez aussi les manger juste comme ça. Ce mode de cuisson doux préserve les vitamines et les minéraux des courgettes.

La soupe de courgettes

Une fois que vous avez fait cuire vos courgettes à l’étouffée, vous laissez refroidir puis vous ajoutez de la crème fraîche ou de la crème de soja pour ceux qui ne veulent pas consommer de produits laitiers de vache. Sel, poivre, piment doux ou piment d’Espelette, amusez-vous avec les épices pour mettre du soleil dans votre soupe. Vous pouvez aussi ajouter du fromage râpé comme de l’emmental ou du parmesan. Vous mixez tout ça dans votre blender puis vous mettez au réfrigérateur pour déguster cette soupe bien fraîche. Pour rehausser sa fraîcheur au moment de la manger vous pouvez parsemer votre assiette de quelques brins de ciboulette fraîchement ciselée.

Marier la courgette avec d’autres légumes d’été

Évidemment, c’est l’été et donc c’est le temps de la ratatouille, plat d’été s’il en est ! Associez les courgettes avec des poivrons, des aubergines, des tomates et des oignons et parfumez avec des herbes (thym, sauge, persil…) ajoutez des épices selon votre goût et dégustez chaud ou froid. Personnellement j’ai une préférence pour les poivrons rouges et les jaunes. Je les trouve plus doux et plus digestes que les verts. En plus ils apportent des touches de couleur dans la marmite. Votre ratatouille peut être un véritable festival de couleurs si vous utilisez des tomates vertes, jaunes, roses et rouges, des poivrons verts, jaunes et rouges et des courgettes vertes foncées, vertes claires et jaunes ! Un plat agréable à l’œil est déjà à moitié digéré avant d’être ingéré !
Si vous n’avez que des aubergines sous la mains, essayez le mariage courgettes aubergines, vous ne serez pas déçu. Pour le mode de cuisson, l’étouffée est le must. Les légumes rendent leur jus et c’est délicieusement savoureux !

Manger les fleurs de courgettes

Les fleurs de courgettes se mangent. Comme il y a énormément de fleurs mâles, il est possible de les cueillir puis de les farcir avec une farce de votre choix. Je n’ai pas de recette à vous donner parce que je n’ai jamais essayé mais je vais y penser ! Vous en trouverez sans peine sur le net. Si je teste je viendrai compléter mon billet. C’est une bonne façon de valoriser les fleurs mâles. Retirer quelques fleurs mâles permet de soutenir la fructification. Vous pouvez aussi les faire en beignets. C’est un plat d’été original qui peut faire une entrée surprise.

Partir en vacances et retrouver des courgettes de 50 cm en rentrant

Les vacances approchent. Les courgettes poussent vite. Même si vous ramassez tout avant de partir, pendant que vous aurez les doigts de pieds en éventail quelque part, vos courgettes continueront de se développer. Bien sûr vous pouvez demander au voisin de les ramasser et de se payer ainsi de l’arrosage de votre jardin. Mais vous n’êtes pas à l’abri qu’il en oublie une ou deux. Comme vous ne serez pas là pour les ramasser, elles vont grossir, grossir… Certains jardiniers sont tout fiers de vous montrer des courgettes énormes ! Pas de quoi être fier. La courgette est une courge immature. On la récolte jeune, avant qu’elle ne se développe. D’ailleurs bien souvent, la fleur est encore accrochée après.

Si on la laisse se développer, elle peut atteindre presque un mètre de long. Sa peau s’épaissit et des graines de développent en son cœur. Moralité, lorsque vous les laissez grossir, elles deviennent immangeables ! En fait, pas exactement, il y a moyen des les utiliser quand même. Vous pouvez les ouvrir pour éliminer les graines et la chair spongieuse qui les entoure. Ensuite vous récupérez la chair à l’aide d’une cuillère et vous en faite une bonne soupe. Vous pouvez aussi profiter de leur taille pour les farcir. Cuisiner des courgettes farcies lorsque les fruits mesurent plus de 40 cm permet de nourrir une famille de 4 personnes avec une seule courgette ! L’avantage, c’est que lorsqu’elles sont grosses comme ça, elles se conservent sans problèmes plusieurs jours à l’air libre.

Cuisiner des courgettes farcies XXL

Commencez par ouvrir les courgettes en deux dans le sens de la longueur pour les évider. Une fois débarrassées de leurs graines, saupoudrez-les de sel. La chair de courgette est assez fade, cela permettra d’en relever la saveur. Préparez une farce à votre convenance, avec ou sans viande. Moi je mets généralement de la viande et toujours du riz qui permet d’absorber l’eau rendue par les courgettes à la cuisson. Je vous donne la composition de ma farce pour vous donner une idée.

Farce à courgettes

  • 200 g de viande de bœuf crue
  • un bol de riz complet cuit
  • une ou deux échalotes
  • ciboulette
  • thym
  • sauge
  • persil
  • trois ou quatre gousses d’ail
  • Sel poivre
  • piment doux ou d’Espelette

Dans une poêle, faire revenir l’échalote avec la viande. Retirer du feu puis ajouter ensuite les herbes ciselées et détaillées (éliminer les branches du thym pour ne mettre que ses feuilles), saler et poivrer puis ajouter le riz.

Farce à courgettes cuite

Bien mélanger pour homogénéiser puis garnir vos courgettes évidées avec la farce. Placez quelques copeaux de beurre sur le dessus, ajoutez une touche de piment ou de poivre ou de toute autre épice qui vous met en joie et enfournez pour 30 minutes à 200°C en chaleur tournante.

Courgettes évidées  Cuisiner des courgettes farcies

Surveillez la cuisson, la garniture doit dorer légèrement sans brûler. La cuisson attendrit la courgette et même la peau pourtant coriace peut être consommée lorsqu’elles sont ainsi préparées. Ce plat se suffit à lui seul puisqu’il contient tout ce qu’il faut : protéines, fibres, féculents. Un plat unique qui aura un grand succès. Facile à faire, il vous permet de ne pas regretter d’avoir laissé vos courgettes sans surveillance pendant deux semaines.

courgettes facies cuites

Voilà pour notre petit tour d’horizon des courgettes, de leur culture et des manières de les accommoder pour le plaisir de nos papilles. Si vous avez des recettes fétiches à base de courgettes, partagez-les en commentaires pour le plaisir de tout le monde !

Bon appétit et bonnes vacances à ceux qui partent bientôt. Qui dit vacances dit ralentissement, repos et farniente. Profitez de vos proches, prenez du temps pour vous, faites-vous plaisir. Pendant les deux mois estivaux, je vais ralentir le rythme sur le blogue. Je vous souhaite de belles vacances et vous donne rendez-vous dans l’été pour quelques billets découvertes au rythme qui me conviendra.

Prenez soin de vous,

Isabelle.


Photos : Isabelle Ducau

Poster un commentaire

2 Commentaires sur "Cultiver et cuisiner des courgettes pour se faire plaisir"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens
Martine
Invité

Merci Isabelle, j’ai appris plein de choses, comme par exemple reconnaître les mâles ou les femelles ! L’idée du riz directement dans la farce, je n’y aurais pas pensé, à tester…
Bonne journée,

wpDiscuz