Les petits bonhommes allumettes : se libérer des émotions négatives

Moi allumetteJe vous présente ici un outil pour augmenter votre bien-être en jouant sur votre émotionnel et sur votre subconscient. Cette technique ludique et extrêmement simple à appliquer permet de se libérer des émotions négatives en coupant les liens d’attachement toxiques : il s’agit de la technique des petits bonhommes allumettes. Elle peut être utilisée par tout le monde. Elle peut donner des résultats étonnants en terme de maîtrise de soi et d’apaisement.

La méthode des bonhommes allumettes a été mise au point par le thérapeute canadien québecois Jacques Martel. Elle consiste à couper les liens d’attachements que nous avons établis avec des personnes ou des situations. Les émotions négatives générées par ces liens nous empêchent de prendre du recul et de disposer de la sérénité nécessaire pour aborder ces personnes ou ces situations. Je vous la présente ici à la lumière de ma propre expérience et de l’utilisation que j’en ai faite.

La différence entre l’amour et l’attachement

Il ne faut pas confondre l’amour et l’attachement. L’amour est un don de soi, désintéressé et détaché, qui consiste à partager réciproquement des sentiments sans vouloir contrôler l’autre et sans vouloir le changer. L’amour véritable doit être inconditionnel sans cela, ce n’est pas de l’amour mais de l’attachement. Or, l’attachement est un lien toxique qui entrave la relation et qui correspond à une volonté de contrôler autrui, d’imposer à l’autre nos exigences plutôt que de lui exprimer nos besoins. L’attachement génère des émotions négatives telles que la tristesse, la colère, l’envie, la haine, l’anxiété… Toutes ces émotions créent de la souffrance consciente ou inconsciente.

Couper les liens d’attachement que nous avons avec une personne ne remet pas en cause l’amour que nous lui portons. Au contraire, s’il y a de l’amour, la suppression des liens d’attachement ne fera que renforcer cet amour. Couper ces liens revient à lâcher prise sur une personne ou une situation pour nous permettre de prendre du recul et de nous libérer. Cela débouchera sur plus de liberté personnelle pour nous mais aussi pour l’autre personne. Nous serons plus disponibles pour aider ceux que nous aimons vraiment.

Situations émotionnellement denses

Je suis pratiquement certaine que vous connaissez tous au moins l’une des situations que je vais décrire ici, ou du moins que vous avez vécu une situation comparable. Cela évoque-t-il quelque chose pour vous si je dis :

« – Je m’inquiète pour l’avenir de mon fils de 16 ans ! Il ne travaille pas au lycée, ses notes sont déplorables, il se fiche de tout, ça me mets en colère et c’est une bataille incessante pour le forcer à travailler. Que va-t-il devenir plus tard ? »

« – Je suis excédée par le comportement de mon mari ! Il ne participe pas à la vie de la famille, dès qu’il a 5 minutes il part son club de badminton. Il trouve tous les prétextes pour éviter la maison, il s’est porté volontaire pour s’occuper de la prochaine manifestation du club et ça lui prend tout son temps ! »

« – Non mais quel abruti mon boss ! Il s’imagine quoi ? Il se pavane avec sa nouvelle bagnole pendant qu’il nous demande de faire des efforts parce que la boîte est en difficultés ! Je peux plus le supporter ! »

« – Je suis vraiment très affecté par les problèmes de mon meilleur ami. Il se bat contre un cancer depuis plus de 6 mois et là, il perd le moral, il baisse les bras. Je trouve cette maladie tellement injuste, il n’a pas mérité ça, je ne sais pas comment l’aider à s’en sortir… »

« – Ça fait 50 fois que je dis au voisin de ne pas se garer en face de mon portail parce que ça m’empêche de sortir la voiture de ma cour, et malgré ça il continue ! Il m’horripile ! Je vais lui faire bouffer sa voiture moi ! »

« – Je vois bien que ma fille a des problèmes avec son copain… Je lui ai dit qu’elle devrait le quitter amis elle ne m’écoute pas ! Je ne sais pas quoi faire pour la convaincre, je me fais énormément de soucis pour elle ! Ça m’empêche même de dormir. »

« – J’ai une présentation à faire la semaine prochaine devant les élèves du collège de ma fille et j’ai énormément le trac. Je n’aurais pas dû me lancer dans ce projet ! Et si ça ne se passe pas comme j’ai prévu ? Et s’ils posent des questions ? Et si je ne sais pas répondre ? J’angoisse ! »

« – J’ai mis la maison en vente il y a deux mois et je n’ai reçu aucun contact. Ça me préoccupe parce que j’ai absolument besoin de réussir à la vendre rapidement. Je ne peux pas continuer à faire les trajets avec mon nouveau boulot : ça fait bien trop de route ! Qu’est-ce que je vais faire si je ne réussis pas à la vendre ? »

« – Ma belle-mère ? J’ai carrément coupé les ponts ! C’est une vraie langue de vipère. Ça fait des années que je ne lui parle plus et je m’en porte très bien. Rien que de penser à elle ça me met en rogne ! »

« – Je pense souvent à mon frère… Depuis qu’il est décédé dans l’accident, je me sens responsable… Si seulement je ne lui avais pas prêté ma voiture ce jour là, il ne serait pas mort ! »

« – Ma fille ? Je ne sais pas… je n’ai plus de nouvelles… elle ne veut plus me voir. J’ai essayé plusieurs fois de la contacter mais elle refuse même de me parler au téléphone ! Je suis tellement triste… »

« – Je ne pourrai jamais vivre sans ma femme ! Ça fait plus d’un an que nous sommes divorcés mais je continue d’espérer qu’elle va revenir… elle va se rendre compte que c’était une bêtise de me quitter… »

Ces situations sont le résultats de nos relations personnelles avec le monde qui nous entoure. Nous sommes connectés consciemment ou inconsciemment aux personnes qui gravitent dans notre vie et aux situations que nous traversons quotidiennement. A chaque fois que nous rencontrons une personne nous établissons des liens avec elle. De même, à chaque fois que nous sommes confrontés à une situation, celle-ci nous impacte plus ou moins fortement. Ces liens que nous tissons sont toxiques pour notre bien-être. Ce sont des liens d’attachement. Lorsque nous établissons ces liens, c’est un peu comme si nous laissions auprès de ces personnes ou de ces situations un petit peu de nous, un petit peu de notre énergie vitale. Et comme le dit si bien l’expression « les petits ruisseaux font les grandes rivières », à force de petites pertes d’énergie ici et là, c’est une quantité considérable d’énergie vitale qui finit par nous faire défaut. Alors, l’épuisement émotionnel nous guette. La solution ? Couper les robinets et arrêter les fuites ! C’est l’objet de la méthode des petits bonhommes allumettes que je vous présente aujourd’hui.

Principes de base

Cet exercice fait appel aux capacités de votre subconscient. Celui-ci a une immense capacité à retenir ce que vous écrivez. Pour cette raison, il est important d’écrire et pas uniquement de penser l’exercice.

D’autres part, votre cerveau ne fait aucune distinction entre ce qui est réel, ce qui est virtuel, ce qui est imaginaire et ce qui est symbolique. Admettons que vous raffoliez du chocolat (je sais de quoi je parle) : lorsque vous voyez une boîte de chocolat vous salivez (c’est le réel) et lorsque vous pensez à cette boîte vous salivez également (c’est l’imaginaire). Si maintenant vous voyez au cinéma une publicité pour vos chocolats préférés avec en prime des lunettes 3D sur le nez vous allez aussi saliver (c’est le virtuel). Si vous rangez toujours vos chocolats dans une boîte en métal verte, la simple vue de cette boîte déclenchera une salivation (c’est le symbolique). Pourtant, la salivation est un processus physiologique qui permet de préparer les aliments à la digestion, or la digestion n’aura lieu que dans le cas réel ! Mais notre système nerveux lance l’ordre de produire de la salive sans faire la différence entre le réel, l’imaginaire, le virtuel et le symbolique. Cette incapacité de distinction va être très utile dans la technique des bonhommes allumettes.

Un autre principe à respecter pour cette méthode des bonhommes allumettes est de ne faire l’exercice qu’avec des personnes où des situations pour lesquelles vous êtes directement impliqués ! Chacun conduit sa vie et personne n’est supposé intervenir dans votre vie pour en modifier le cours de même que vous n’avez pas à intervenir dans celle des autres. Si vous avez deux amis fâchés à mort et qu’il vous vient l’idée de favoriser leur réconciliation en faisant cet exercice, abstenez-vous ! Cela reviendrait à vouloir les contrôler, ce qui serait contre-productif puisque nous avons vu précédemment que cette technique vise à couper les liens d’attachement pour justement se libérer de toute forme de contrôle exercé sur autrui. Vous ne devez utiliser cette technique qu’en la centrant sur vous-même : vous-même par rapport à une autre personne ou vous-même par rapport à une situation que vous vivez personnellement. Si une situation entre deux personnes vous préoccupe (vos deux amis fâchés à mort), alors vous pouvez faire l’exercice entre vous-même et la situation et/ou entre vous-même et chacune des deux personnes tour à tour. En aucun cas vous ne faites l’exercice des bonhommes allumettes entre vos deux amis puisque vous n’êtes pas directement impliqué.

Pour les plus curieux d’entre vous, sachez que les liens d’attachement sont reliés aux sept principaux centres d’énergie du corps. Ces centres d’énergie sont appelés « chakras » dans les école de yoga indiennes. Ils sont localisés le long d’un canal énergétique principal situé dans la colonne vertébrale, au centre de la moelle épinière et qui remonte depuis le sacrum jusqu’au sommet de la tête.
Il n’est pas nécessaire de connaître cela pour appliquer la technique des bonhommes allumettes. Pour utiliser l’exercice et pour qu’il fonctionne, il n’est pas non plus important de croire ou de ne pas croire en l’existence de ces centres d’énergie.
Nous sommes donc reliés aux autres et aux situation par nos chakras. Chaque chakra correspond à une localisation corporelle précise et à un niveau de conscience. Chacun de ces sept centres d’énergie est relié à une glande endocrine ayant pour effet de régulariser le fonctionnement de vos organes et des systèmes de votre corps.

sept principaux chakras

Comment procéder ?

Vous devez en premier vous dessiner vous, dessiner ensuite l’autre (personne ou situation), symboliser les attachements qui vous lient (7 niveaux) puis couper ces attachements.

Matériel requis

Vous avez besoin d’une feuille blanche, d’un crayon ou d’un stylo (si vous le souhaitez les couleurs correspondant à chaque chakra) et d’une paire de ciseaux. La majeure partie du travail est faite par votre subconscient puisqu’elle est symbolique. Laissez donc travailler votre cerveau et vos émotions…

Méthodologie des bonhommes allumettes

1) Dessinez-vous comme un petit bonhomme allumette sur la partie gauche de la feuille : la tête, les yeux, le nez, la bouche, le corps, les bras, les jambes. Écrivez en dessous votre prénom et les initiales de votre nom de famille. Le bonhomme allumette c’est celui de vos premiers dessins d’enfant… souvenez-vous ! Pas besoin donc d’avoir fait l’école des beaux-arts pour se lancer !

2) Dessinez la deuxième personne à côté sur la partie droite de la feuille et écrivez en-dessous le prénom de cette personne et l’initiale de son nom de famille.

3) Tracez un cercle de lumière (à la manière des soleils de vos dessins d’enfant) autour de votre bonhomme pour symboliser que vous souhaitez ce qu’il y a de mieux pour vous-même.

4) Tracez un cercle de lumière autour du deuxième bonhomme pour symboliser que vous souhaitez ce qu’il y a de mieux pour cette personne.

5) Tracez un cercle de lumière autour des deux bonhommes, en rajoutant des petits rayons de lumière qui symbolisent que vous souhaitez, ce qu’il y a de mieux pour vous deux, sans donner d’intention précise en laissant faire votre subconscient. Peut-être que ce qu’il y a de mieux pour vous et votre patron c’est que vous n’ayez plus aucun contact, que vous changiez de travail, ou bien peut être que ce qu’il y a de mieux c’est que vous arrivez à renouer la communication pour vous entendre à nouveau. Vous n’en savez rien, donc vous ne mettez aucun intention précise.

6) Tracez ensuite les lignes d’attachement conscientes ou inconscientes entre les deux bonhommes au niveau des différents centres d’énergie (chakras).
Il doit y avoir 7 lignes qui relient les 7 chakras, c’est à dire, de bas en haut :
– chakra racine
– chakra sacré
– chakra du plexus solaire
chakra du cœur
– chakra de la gorge
– chakra du 3ème œil
– chakra couronne
Vous pouvez les faire de la couleur correspondante (selon votre humeur du moment et selon que vous disposez des crayons de couleur ou des feutres nécessaires) mais ce n’est pas une obligation.
Vous obtenez ceci :

Bonhomme allumette pour une personne

7) Avec les ciseaux, découpez la feuille de papier au niveau des lignes d’attachement.

bonhommes allumettes

Et c’est tout. Vous faites ce que vous voulez des deux morceaux de papier : vous les jetez à la poubelle, vous les passez au broyeur, vous les brûlez en disant « Vos problèmes sont vos problèmes et je ne les endosse pas ! », ce qui peut ajouter une dimension symbolique supplémentaire. Faites vraiment comme vous le sentez.

Le fait de faire l’exercice des bonhommes allumettes va vous permettre de vous libérer consciemment ou inconsciemment des liens d’attachement que vous trimbalez après vous. Vous pourrez percevoir immédiatement ou plus tard des changements plus ou moins importants dans votre ressenti. Du fait que l’exercice va vous permettre de modifier votre attitude vis à vis de l’autre en levant le contrôle que vous exerciez sur lui, vous verrez également l’autre changer d’attitude à votre égard. L’ensemble sera bénéfique à la relation entre les deux.

Dans quels cas l’utiliser ?

Vous pouvez vous servir de cet exercice des bonhommes allumettes avec toute personne qui entretien une relation avec vous-même directement (amicale, amoureuse, familiale, professionnelle ou sociale).

Vous pouvez faire l’exercice avec une personne décédée, le fait qu’elle ne soit plus en vie n’empêche pas que vous puissiez encore souffrir en ressentant des émotions négatives en lien avec cette ancienne relation.

Vous pouvez aussi utiliser la technique des bonhommes allumettes pour améliorer un point personnel : vous pouvez représenter à l’aide des bonhommes allumettes deux facettes de vous-même (par exemple « vous en bonne santé » et « vous malade », ou bien « vous serein» et « vous angoissé», …) cela pour travailler sur un aspect de vous dont vous voulez vous détacher ou pour régler un problème personnel.

Enfin vous pouvez appliquer l’exercice à une situation qui vous pèse ou dans laquelle vous vous sentez enlisé parce que votre subconscient refuse le changement. En demandant ce qu’il y a de mieux pour vous, vous pouvez vous détacher émotionnellement de cette situation et permettre à d’autres solutions d’arriver à vous parce que vous vous rendrez disponible : vous serez de nouveau à l’écoute. Dans ce cas, vous dessinez à gauche un bonhomme allumette qui vous représente comme précédemment et vous devez représenter à droite la situation sous la forme d’un rectangle vertical à l’intérieur duquel vous décrivez cette situation qui vous concerne directement et pour laquelle vous souhaitez faire l’exercice.
Exemples de situations : vente de votre maison, perte de votre emploi, divorce d’avec votre conjoint… Vous obtenez :
Bonhomme allumette pour une situation

Bonhomme allumette situation découpe

Cet article est plutôt long mais je tenais à vous présenter le plus précisément possible cette technique des bonhommes allumettes. Vous ne risquez rien à l’essayer. Bon exercice à tous ! Faites-moi par de vos expériences et de vos résultats à ce sujet.

Isabelle.


Dessins : Isabelle Ducau

141 réflexions sur “Les petits bonhommes allumettes : se libérer des émotions négatives

  1. Isabelle dit :

    Les commentaires sur cet article sont fermés. en effet, pratiquement toutes les questions qui pouvaient être posées l’ont déjà été. Cependant, si votre situation personnelle vous amène à vous poser des questions pour lesquelles vous ne trouvez pas de réponse, vous pouvez m’adresser un message en utilisant la page contact et je vous répondrai avec plaisir,
    Amicalement,
    Isabelle.

  2. Nana dit :

    Bonjour,

    J’aimerai me débarrasser d’une personne, qui m’a révélée son vrai visage. Cette amitié devient malsaine. Je veux que cette personne m’oublie. Qu’elle sorte de ma vie.

    Je vais faire les bonhommes allumettes dans l’espoir de ne plus avoir a faire avec cette personne.

    • Isabelle dit :

      Bonjour Nana,
      Faire l’exercice entre vous-même et cette personne vous permettra de prendre du recul sur la relation. Si cette relation ne vous satisfait pas il est tout à fait légitime d’y mettre un terme.
      Amicalement,
      Isabelle.

  3. Jean dit :

    Bonjour ,
    Ma fille de 6 ans est assez autoritaire vis à vis de moi . Elle se comporte Comme une ado de 15 ans , exige de moi que je travaille moins mais Que je lui fasse des surprises chaque jour , bref elle est très exigeante ainsi qu’avec sa grande sœur qui en souffre . J’ai laissé Sa tyrannie s’installer car j’avais des soucis à côté plus graves . Maintenant je suis dépassée. Comment faire les bonhommes svp et surtout pour que mon aînée ne souffre plus de mon impuissance à bien réagir ?
    Merci .

    • Isabelle dit :

      Bonjour Jean,
      Par justice pour les ados de 15 ans, je tiens à préciser qu’ils ne sont pas tous autoritaires. Si mon ado préférée tombait sur votre commentaire elle pourrait s’en offusquer ! Les ados sont seulement plus impulsifs du fait de la période tumultueuse qu’ils traversent. Je comprends votre désarroi face au comportement de votre fille. Les enfants ne font jamais les choses pour nous faire tourner en bourrique. Autant nous le comprenons facilement, avec un nourrisson autant nous perdons un peu ce réflexe lorsqu’ils grandissent. Lorsqu’un nourrisson pleure c’est parce qu’il a besoin de quelque chose (il a faim, il a froid, il a peur, il a envie d’être changé…) mais comme il n’a que les pleurs pour s’exprimer, il pleure et à nous de décrypter. Dans ces moments ne ne nous disons pas qu’il est autoritaire ou qu’il a décidé de nous rendre dingue. Lorsqu’ils grandissent, les enfants fonctionnent toujours de la même manière, ils sont attentifs à la satisfaction de leurs besoins mais ils disposent d’autre moyens d’expression que les pleurs pour attirer notre attention. Cependant, ce n’est pas toujours facile de déchiffrer le message.
      Pour être en mesure de le faire, prendre du recul sur la situation est un bon départ, et c’est ce que vous essayez de faire en utilisant la technique des bonhommes allumettes. Vous pouvez faire un bonhomme allumette entre vous-même et votre fille de 6 ans et aussi un autre entre vous-même et votre fille aînée. N’ayez pas de craintes, l’exercice ne vous conduira pas à aimer moins vos enfants, il vous aidera simplement à vous détacher de l’émotionnel toxique qui entrave vos relations et à prendre du recul sur la situation. Si cela peut pacifier les choses, il ne faut pas négliger pour autant les besoins non comblés de votre fille, voire de vos filles. Malgré toute votre bonne volonté, il se peut que vous ne réussissiez pas à identifier ces besoins. C’est un exercice difficile et l’enfant lui-même peut avoir du mal à mettre des mots sur ce besoin non satisfait qui le fait tant souffrir. Dans ce cas, il est bon de se faire aider d’un professionnel compétent qui aidera l’enfant à exprimer ses besoins et l’adulte à déculpabiliser à propos de la situation à laquelle il doit faire face.
      Amicalement,
      Isabelle.

  4. Audrey dit :

    Bonjour,
    je viens d’essayer cette méthode pour moi et mon copain (si on peut l’appeler comme ça ) nous nous connaissons depuis 2 mois et il a deja stoppé notre relation 3 fois, il dit ne pas être pret pour un histoire sentimentale du à une lourde déception affective (échec d’un mariage et divorcé depuis 8 mois), c’est toujours lui qui revient vers moi. Est ce que vous pensez que si je fait cette méthode elle peut l’aider à surmonter cette peur et qu’il puisse enfin s’ouvrir vraiment à moi, et moi à arriver de mon coté à retrouver confiance en lui. je l’aime vraiment et je veux pas le perdre.
    Merci beaucoup de votre réponse

    • Isabelle dit :

      Bonjour Audrey,
      Faire l’exercice va d’abord vous soulager vous. Si vous êtes plus détendue face à la situation, il le sentira et cela aura pour effet de pacifier les choses. S’il a du mal avec son histoire précédente et s’il vous fait part de son désarroi, vous pouvez toujours lui demander s’il sait qu’il existe un exercice simple à réaliser pour aider à se détacher des situations difficiles et des liens émotionnels toxiques. S’il manifeste de l’intérêt vous pouvez lui expliquer le principe ou l’envoyer lire l’article sur le site. S’il le juge nécessaire et s’il en a réellement envie, il décidera alors de faire l’exercice pour lui-même ou pas. Vous ne pouvez pas décider à sa place ou lui dire qu’il devrait faire ceci ou cela. C’est à lui seul de décider.
      Bonne soirée, amicalement,
      Isabelle.

  5. Valérie dit :

    Bonjour Isabelle, ma fille m’a parlé des bonhommes allumettes et je suis tombée sur votre site. Je viens de le faire avec mon ex premier amour que je n’avais pas revu depuis 30 ans, lors d’un anniversaire. J’ai toujours été trop sensible, il n’a pas voulu nous dire bonjour, à mon mari et moi même alors qu’il est marié. C’est lui qui avait rompu au bout d’un an. Son attitude hautaine m’a vraiment déstabilisé, coupé l’appétit, déprimé. Je revis la période de ce passé douloureusement car je venais de perdre un proche. J’ai fait l’exercice il y a 2 jours, cela m’a beaucoup aidé, j’ai ressenti un soulagement dans les minutes qui ont suivi. Je viens de le refaire car je sens que je n’étais pas complètement libéré.
    Merci pour tout vos précieux conseils, je l’ai fait aussi avec des situations qui n’avance pas depuis 3 ans et que je traine comme un boulet.

    • Isabelle dit :

      Bonjour Valérie,
      Merci beaucoup pour votre témoignage. Je suis bien contente de savoir que cet outil a pu vous être utile. Vous pouvez refaire l’exercice autant de fois que vous le jugez nécessaire pour vous sentir libérée.
      Bonne soirée, amicalement,
      Isabelle.

  6. malaké dit :

    Bonjour,

    si on souhaite faire deux bonhomme allumettes suer nous même par exemple moi angoissée et moi sereine, est ce qu’on doit écrire en dessous de chaque bonhomme la caractéristique et quel bonhomme mets on a gauche ? merci

    • Isabelle dit :

      Bonjour Malaké,
      Lorsque vous faites deux bonhommes entre deux facettes de vous-même, vous devez marquer en-dessous la caractéristique de chaque bonhomme, dans votre cas, Malaké sereine et Malaké angoissée. Étant donné que lorsqu’on fait l’exercice entre nous-même et une autre personne, on place l’autre personne à droite, je pense qu’il est bien de garder la même logique. L’autre personne représente le problème par rapport à nous-même et à ce qu’il y a de mieux pour nous-même. De la même manière Malaké angoissée représente le problème par rapport à Malaké sereine qui est ce qu’il y a de mieux pour Malaké. Donc je pense que le mieux est de placer Malaké sereine à gauche et Malaké angoissée à droite.
      Amicalement,
      Isabelle.

  7. delphine dit :

    Bonjour, merci de votre article précis et détaillé ! C’est une technique simple, je l’ai essayée tout de suite et j’attends de voir les résultats. Par contre je me demandais, peut-on l’utiliser plusieurs fois de suite, le même jour, pour plusieurs personnes ou plusieurs situations (toutes en rapport avec moi), ou bien est-ce préférable de laisser passer du temps entre chaque épisode ? Merci de votre positivité dans les quelques pages que j’ai lues, c’est précieux et elle rebondit sur celui ou celle qui vous lit….

    • Isabelle dit :

      Bonjour Delphine,
      Vous pouvez l’utiliser autant que vous le souhaitez mais si vous préférez faire des pauses c’est vous qui voyez ce qui vous convient le mieux. 🙂
      Amicalement,
      Isabelle.

  8. Line K dit :

    Bonjour,
    Je me posais une question et n’ayant pas trouvé une réponse claire, je vous la pose: combien de fois faut-il pratiquer cette méthode? Est-ce qu’il faut la renouveler ou une seule fois suffit?
    Je vous remercie d’avance pour la réponse.

    • Isabelle dit :

      Bonjour Line,
      Lorsqu’il s’agit de l’humain, il n’y a pas de règles clairement établies. Cela dépend de chacun et donc je dirais que c’est à chacun d’évaluer son besoin. Vous pouvez renouveler l’exercice autant de fois que vous le jugez nécessaire, il n’y a aucun problème avec ça. Une seule fois peut suffire ou pas. Il m’est arrivé de refaire l’exercice sur un sujet déjà traité parce que j’en éprouvais le besoin et c’était bénéfique. A vous de voir donc, suivez votre intuition.
      Amicalement,
      Isabelle.

  9. monsieur rahal dit :

    bonjour es que je peux faire des bonhomme allumettes pour rencontrer une epouse comment je dois faire merçi

    • Isabelle dit :

      Bonsoir,
      Si rencontrer une femme est une situation qui vous pose problème parce qu’elle vous angoisse ou vous préoccupe ou vous inquiète ou génère toute autre émotion négative, alors vous pouvez faire un bonhomme allumettes entre vous-même et la situation qui vous pose problème en la décrivant dans un cadre et en procédant comme décrit dans l’article.
      Bonne soirée.

  10. Lili dit :

    Bonsoir et merci beaucoup pour ce bel article très bien expliqué 🙂
    Voilà j’ai fait l expérience pour moi et mon ex compagnon avec qui nous avons eu un enfant. La relation était très tendue mais plutôt respectueuse. Le jour où j’ai tenté l expérience (que j’ai suivi à la lettre), 2h après mon ex me dépose notre fils et se met presque à m insulter et être très agressif, ce qui ne lui ressemble pas…je ne comprends pas cette situation. Par ailleurs, j ai de mon côté développé de la colère envers lui. Avez vous une idée de ce qui a pu se passer? Merci par avance de votre réponse et belle soirée. Lili

    • Isabelle dit :

      Bonsoir Lili,
      Je ne sais pas ce qui a pu se passer. Peut-être que s’il y avait de la tension non exprimée, celle-ci est finalement sortie au grand jour. Il vaut mieux exprimer sa colère que la refouler, expliquer pourquoi on est en colère, ce qui nous met dans cet état et se poser aussi soi-même des questions lorsque nous ressentons de la colère pour savoir pourquoi nous nous sentons ainsi, qu’est-ce que cela touche chez nous. Peut-être que vous pouvez avoir une discussion à ce sujet à froid avec le père de votre enfant. Parlez toujours en partant de vous : « L’autre jour, j’ai ressenti de la colère lorsque j’ai entendu ce que tu as dit, j’ai trouvé le ton agressif et ça m’a mise en colère parce que j’ai besoin de … » Vous voyez ? Mais avant posez-vous bien la question de savoir ce qui vous a mis en colère, de quoi avez-vous besoin et qui n’a pas été respecté dans cette situation. J’espère que la situation s’est apaisée. Il est bien de conserver une bonne communication dans l’intérêt de l’enfant et pour le confort des vous deux.
      Pour la colère, tenez votre majeur , c’est du Jin Shin Jyutsu !
      Amicalement,
      Isabelle.

    • Lili dit :

      Merci énormément pour votre réponse et je suis plus d accord après réflexion , on est restés sur des non dits et on a évité de se dire les choses pour ne pas être blessant et finalement ça ressort maintenant. Ce qui est plutôt sain je pense. Je confirme que ce rituel est très puissant dis donc!!!
      Une très belle journée à vous 🙂

  11. LOULOUTE dit :

    Bonjour,
    Sur les conseils d’une personne que j’estime beaucoup je voudrais tester cette méthode pour ma fille de 3 ans. Je m’explique c’est une petite fille qui est très émotive et qui ne supporte pas qu’on la sorte de sa zone de confort. Elle a commencé l’école en septembre et tout se passe bien la journée sauf …….. quand elle doit passer de sa classe à la garderie, de sa classe vers le centre aéré c’est les larmes je pensais qu’avec le temps ça changerait mais non et quand elle m’entend dire que l’an prochain elle passe en moyenne section elle se met dans un état pas possible pleur en disant qu’elle veut rester dans sa classe avec maitresse ………… Je pense avoir trouver la raison il y a un peu moins d 1 an en mai 2016 sa nounou est tombée malade elle a été sorti de chez sa nounou qu’elle connait depuis qu’elle est dans mon ventre car sa grande sœur y était avant et sa nounou l’ a prise dans ses bras elle avait même pas 1 jour donc lien très fort…………………. la crèche familiale a fait ce qu’elle pouvait pour pallier à cette absence mais n’a pas œuvré pour le bien être de ma fille elle s’est retrouvée à faire 4 nounous différentes dans la même semaine et pendant plusieurs semaines elle a très mal vécue cette période elle est même partie une semaine chez papi et mamie car je trouvais la situation trop déstabilisante pour une si jeune enfant …….. bref aujourd’hui je pense qu elle en paie les pots cassés . même si elle est petite puis je lui faire faire ? Sera t’elle réceptive je sais que les enfants comprennent beaucoup de choses mais de là à ce qu’elle pense « vos problèmes sont vos problèmes et je ne les endosses pas ! »……….. merci de votre réponse

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Comme vous l’écrivez, les enfants comprennent beaucoup de choses et ils ressentent aussi beaucoup de choses. Ce sont de véritables éponges émotionnelles. Si vous-même vous sentez inquiète face à la situation, il se peut qu’elle ressente cette inquiétude et qu’elle entretienne ainsi sa peur. Elle est trop jeune je pense pour faire l’exercice des bonhommes allumettes. Cependant, vous pouvez faire l’exercice des bonhommes allumettes sur vous-même. Si vous changez d’attitude en réussissant à prendre du recul sur la situation et en vous coupant des liens émotionnels toxiques qui y sont attachés, il se peut que cela influence favorablement votre fille qui percevra ce changement chez vous. Lorsque bous changeons, nous amenons les personnes de notre environnement à changer également. Toute relation est un équilibre et lorsque quelque chose change d’un côté, il est nécessaire de changer aussi quelque chose de l’autre pour qu’un nouvel équilibre s’instaure. Vous pourriez si vous le souhaitez faire un bonhomme allumette entre vous-même et votre fille (appelons-la Loulou) puis un autre bonhomme allumette entre vous-même et la situation qui vous inquiète, ce peut être par exemple « Loulou qui pleure lorsqu’elle quitte sa classe pour la garderie ». Je vous laisse le soin de libeller la situation précise qui vous angoisse et qui vous pousse à chercher des solutions aujourd’hui. Faire le bonhomme allumette entre vous-même et cette situation vous permettra peut-être de prendre du recul et d’être moins angoissée par la situation. Votre fille le ressentira et peut-être que cela pourra aider à dénouer les choses. Si les problèmes persistent vous pouvez peut-être avoir recours à un psychologue qui l’aidera à exprimer ses peurs et à les dépasser par la compréhension des besoins qui y sont rattachés.
      Amicalement,
      Isabelle.

    • vivrebien dit :

      Bonjour,
      Je voudrais juste savoir si pour faire l’excercise pour mon fils au niveau des études je dois mettre dans le rectangle de la situation tout ce vous avez écrit dans l’exemple concernant un enfant qui à des difficultés au lycée je vous remets le texte ( – Je m’inquiète pour l’avenir de mon fils de 16 ans ! Il ne travaille pas au lycée, ses notes sont déplorables, il se fiche de tout, ça me mets en colère et c’est une bataille incessante pour le forcer à travailler. Que va-t-il devenir plus tard ? »)
      merci pour votre réponse

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Si vous vous êtes reconnue dans la situation décrite dans l’article, vous pouvez faire un bonhomme allumette entre vous-même et votre fils et un autre entre vous-même et la situation qui vous pèse qui peut être « les mauvais résultats scolaires de mon fils » ou encore « l’avenir professionnel de mon fils » ou toute autre description qui convient à dépeindre succinctement la situation qui vous pèse. Il ne s’agit pas d’écrire un roman. Faites simple, ce sera un message bien plus clair pour votre subconscient. Vous pouvez faire l’exercice avec plusieurs situations si c’est nécessaire.
      Amicalement,
      Isabelle.

  12. Angélique dit :

    bonjour, voila j’ai plusieurs situations en se moment qui me pèse énormément! je suis une femme de 25 ans. En 1ère situation je vis avec quelqu’un depuis 4 ans qui est un homme très bien mais avec qui je n’arrive pas à avancer car je pense à un autre homme qui a été mon 1er amour il y a 5 ans (2ème situation), je n’arrête pas de penser à lui sans cesse, me demandant si il va revenir car nous nous sommes quitté en mauvais terme et du coup si notre relation est vraiment terminer! enfin en 3ème lieux je suis obsédée par mon poids également et je vais de la boulimie. Ma question est est se que je dois faire cet exercice pour les 3 situations et à la suite? que dois je penser et dire sur cet exercice pour me libérer de tout ce stress? merci

    • Isabelle dit :

      Bonjour Angélique,
      Vous pouvez utiliser la technique des bonhommes allumettes pour couper les liens toxiques qui vous relient à chacun de ces deux hommes et avoir ainsi la possibilité de prendre du recul sur vos relations. Pour cela, faites un bonhomme allumette entre vous-même et votre premier amour et un autre bonhomme allumette entre vous-même et l’homme avec lequel vous vivez actuellement. Vous pouvez aussi réfléchir à la raison pour laquelle vous restez attachée à ce premier amour : qu’est-ce que cela dit de vous, de vos besoins. Pour vous faciliter l’exercice, décentrez-vous, imaginez que vous avez affaire à une amie très chère qui vit exactement votre situation et posez-lui les questions qui vous viennent à l’esprit. Répondre à ces questions vous aidera à mieux vous connaître et mieux vous comprendre. La boulimie évoque le besoin de combler un vide, c’est une affection sérieuse et il est nécessaire de se faire accompagner par un thérapeute pour résoudre les problèmes sous-jacents. Vous pouvez faire un bonhomme allumette entre vous-même et la nourriture ou l’alimentation (en tant que situation), cependant, je doute que cet exercice suffise à résoudre le problème de boulimie en lui-même. Vous pouvez aussi vous aider en pratiquant le Jin Shin Jyutsu pour ce qui est de la boulimie. Si cela vous intéresse, contactez-moi et je vous indiquerai les points que vous pouvez faire. Cela n’empêche pas de consulter un thérapeute qui aidera à vous libérer complètement de vos peurs et de votre stress.
      Bonne journée,
      Isabelle.

  13. Petit papillon dit :

    Bonsoir, Je voudrais juste savoir au bout de combien de temps, le bonhomme allumettes marche? Car je l’ai fait pour un nodule qui me gène à la glande thyroïde….. Prise de poids, saut d’humeur, fatigue….. Merci d’avance pour votre réponse

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Je ne sais pas ce que vous attendez exactement de cet exercice ni à partir de quand vous jugerez que « ça a marché ». Ce que je peux vous dire, c’est que cet exercice n’est pas fait pour guérir quoi que ce soit, il est simplement utile pour se détacher émotionnellement de certaines situations ou de certaines relations personnelles toxiques. Vous seule saurez si « ça a marché », c’est à dire que vous ne serez plus autant préoccupée ou stressée ou angoissée ou je ne sais quelle émotion négative génère en vous cette affection thyroïdienne. Lorsqu’il s’agit de travailler sur l’humain et sur les émotions, il est impossible de répondre à la question « combien de temps ? ». La société de consommation nous a habitué à tout mesurer et à avoir accès à tout et tout de suite, aussi, lorsque nous avons un problème à résoudre, nous nous attendons à appliquer les mêmes schémas de fonctionnement. Si dans certains cas ça peut fonctionner pour ce qui est du travail sur soi ça ne marche pas ainsi. Tout dépend de vos attentes, de ce que vous êtes et de l’importance que vous accordez à votre affection. Je comprends tout à fait votre question et votre impatience à vous sentir mieux mais je ne peux pas vous répondre plus précisément. Tout dépend de vous. Dites-vous que vous pouvez refaire l’exercice plusieurs fois si vous le jugez nécessaire.
      Bonne journée.
      Isabelle.

    • Corinne dit :

      Bonsoir,

      J’ai souvent entendu que ce soit pour cette technique ou d’autres qu’il faut le faire sur un cycle de 21 jours.

      Bon courage

      Corinne

  14. Chris dit :

    Bonjour Isabelle,
    Est-ce que peux faire plusieurs fois la méthode des bonhommes allumettes pour la même situation?
    Merci de votre réponse.

    Chris

    • josiane Lecomte dit :

      Bonjout Isabelle,

      Je ne connais pas le prénom, juste le nom, de la personne avec qui je veux couper les relations toxiques de voisinage, comment dois je procéder?
      Merci

    • Isabelle dit :

      Bonsoir,
      Vous indiquez seulement son nom si vous ne savez pas son prénom. si vous coupez les relations toxiques, votre relation s’améliorera peut-être et alors à ce moment là vous saurez peut-être son prénom 😉

  15. Isabelle dit :

    Bonjour,
    Est-il possible de faire ceci avec son animal domestique ? Dans ce cas doit-on dessiner un animal ou un bonhomme et écrire le nom de l’animal dessous ?
    Et le faire une fois ça suffit ou doit-on le faire plus jours ?
    Voilà mon problème, j’ai une petite chienne de 9 ans et demi que j’aime plus que tout. Ça fait 9 ans que je partage tout mon temps libre avec elle (les vacances, les soirées, les week-end,…) en fait il n’y a qu’au travaille qu’elle ne peut malheureusement pas m’accompagner (mais au travail je pense beaucoup à elle). Je vis seule avec elle et je n’ai pas vraiment d’amis donc c’est elle que je considère comme ma meilleure amie (par exemple avant je partais en vacances seule mais maintenant ça fait 9 ans que je voyage avec elle). j’ai quitter l’appartement de mes parents pour m’installer chez moi pour prendre ma chienne donc j’ai toujours vécu avec elle depuis que j’ai déménager de chez mes parents. Bref, je suis hyper attachée à elle (et elle à moi) mais elle vieilli et je ne peux pas m’empêcher de penser qu’un jour elle s’en ira (et penser prendre un autre chien à ce moment là c’est inconcevable car je ne pourrais jamais aimer un autre chien comme elle) , ce qui me met dans des états pas possible , ces 2 dernières nuits j’ai presque pas dormis car j’ai complètement angoissé en pensant à ce moment, je me remémorait dès scènes et des voyages que nous avons fait quand elle était encore toute jeune en voulant tellement revenir à cette période afin qu’elle aie encore toute sa vie devant elle.
    Voilà pourquoi je cherche une solution pour réussir à profiter pleinement de vivre les bons moments que j’ai encore à vivre maintenant avec elle sans penser à plus tard et je suis tombée sur votre site et je me suis dit et si j’essayais ceci pour essayer de me détacher un peu et de réussir à vivre au jour le jour avec elle sans penser au passer et au futur.
    Et je pense que se serait bien aussi pour elle de se détacher un peu.

    • Isabelle dit :

      Bonjour Isabelle,
      Je n’ai jamais fait l’exercice avec un animal de compagnie, mais s’il est possible de le faire avec une situation, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas possible avec un animal de compagnie. Si je devais le faire je dessinerais l’animal en question en mettant en dessous son nom et en représentant les chakras à peu près à l’emplacement correspondant puis je réaliserais l’exercice de la même manière qu’avec une personne. Vous pouvez faire l’exercice autant que vous le sentez nécessaire.
      Lorsque vous dites que vous ne pourrez jamais aimer un autre chien, ça me fait penser à ce que beaucoup de femme se disent lorsqu’elles deviennent mère pour la deuxième fois « Est-ce que je pourrai aimer un autre bébé autant que mon premier enfant ? » Bien sûr que oui ! De la même manière que nous aimons chacun de nos enfants pour ce qu’ils sont, pour des caractéristiques qu’ils ont et qui les rendent uniques à nos yeux, nous sommes en capacité d’aimer nos animaux de compagnie pour ce qu’ils sont et pour leurs caractéristiques individuelles. Cependant, votre relation avec cet animal a un côté exclusif qui rejoint une forme de dépendance affective. Vous pouvez vous poser quelques questions pour mieux comprendre cette dépendance :
      – Pourquoi êtes-vous autant attachée à cette chienne ?
      – Qu’est-ce que vous trouvez auprès d’elle ?
      – Qu’est-ce que cela dit de vous ? De vos besoins ?
      – Comment pourriez-vous satisfaire autrement ces besoins ?
      – De quoi avez-vous besoin pour y parvenir ?
      A ces pistes de réflexion, vous pouvez aussi ajouter l’aide du Jin Shin Jyutsu et plus particulièrement pratiquer le Flux de l’estomac qui aide dans les situations de dépendance affective. Pratiquer quotidiennement vous aidera à dépasser cette dépendance et être plus sereine. Il est bon de vivre dans l’instant présent, de ne pas chercher à retenir le passé ou à anticiper sur l’avenir.
      Bonne fin de journée,
      Amicalement,
      Isabelle.

  16. anonyme dit :

    Bonjour, voilà je souhaiterais savoir comment je pourrais procéder avec les bonhommes allumettes pour mon soucis avec moi même je suis femme mais je me protège à l’intérieur de moi ( j’ai beaucoup souffert pendant mon enfance) la petite fille que j etais est toujours là et je n’arrive pas à couper ses liens, comment dois je procéder ( premier bonhomme je mets la petite fille ou moi femme ?) et j’ai une dernière question j’ai un petit conflit avec une collègue qui essaie de me mettre des bâtons dans les roues comment dois-je procéder pour couper ses liens toxiques ??
    Merci d’avance pour votre aide

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Il est possible de faire un bonhomme allumette entre vous-même adulte et vous-même enfant pour vous aider à prendre du recul sur ces difficultés rencontrées dans l’enfance. Cet exercice peut vous aider à atténuer les émotions négatives liées à cette facette de vous, à cette période de votre vie.
      Concernant votre collègue, vous pouvez si vous le souhaitez faire l’exercice entre vous-même et cette collègue. Ceci vous aidera à faire d’avantage la part des choses et à éliminer les liens émotionnels toxiques qui entravent votre relation. Il se peut que le fait de pratiquer l’exercice des bonhommes allumettes avec votre collègue rende la communication entre vous plus fluide. Lorsque nous changeons de point de vue sur une personne, la relation s’en trouve modifiée et la personne évolue également.
      Bonne journée,
      Isabelle.

  17. Virginie dit :

    Bonjour,
    quand on veut appliquer cette technique sur une situation, doit-on faire le grand soleil qui englobe le tout?
    Car sur votre dessin il n’y est pas.

    Merci pour votre réponse.
    Bonne soirée.

    • Jeanne dit :

      Bonjour
      Je viens de lire le principe du bonhomme des allumettes mais ce que je veux savoir est ce que si je fais avec mon fils , ça veut dire qu’il ne va plus me raconter ses problèmes après ou comment ? Parce que il a des moments où il se confie à moi , ou bien il peut se confier mais ça ne va pas affecter mes sentiments vis à vis de la situation ? merci

    • Isabelle dit :

      Bonjour Jeanne,
      L’exercice des bonhommes allumettes vise à fluidifier les relations entre deux personnes ou entre une personne et une situation. Si les relations sont plus fluides, la communication n’en est que meilleure. Relisez bien l’article, il n’y a pas de risque d’amoindrir vos sentiments, il ne s’agit que de supprimer les liens émotionnels toxiques qui vous empêchent d’évaluer clairement une situation et d’en considérer tous les aspects ou de regarder une personne de façon plus objective sans vous laisser déborder par les émotions négatives.
      Bonne journée,
      Isabelle.

  18. Fred dit :

    Bonjour et merci pour cette description des bonhommes allumettes.
    J ai une question, lorsque je représente deux facettes de moi même ou moi avec une situation qui me pèse, dois je aussi procéder au découpage de la feuille ?
    Bonne soirée,
    Cordialement,
    Fred

  19. lydie dit :

    Bonjour,
    Je pratique depuis un certain temps cette technique car j’ai fait une poussée d’urticaire géant psoriasis eczéma il y a 2 ans. Je suis dans la médecine parallèle car il est pas question d’utiliser des produits chimiques. J’ai fait du nettoyage des émotions (champs mémoriels), et bien d’autres choses, là je suis un traitement avec un naturopathe. Je peux dire que ça va mieux mais c’est par période. Je ne peux pas dire à quoi correspondent ces périodes ? J’ ai 53 ans et ménopausée , je ne peux pas dire que cela a un lien. Je fais régulièrement les bonhommes mais il n’y a pas disparition totale. Est ce que vous croyez, que cette technique va me permettre à la longue de sécher tout ça ? Est ce que vous avez eu des cas similaires ? Merci pour votre réponse et bonne journée

    • Isabelle dit :

      Bonjour Lydie,
      La technique des bonhommes allumettes permet de se libérer des émotions négatives pour arriver à prendre du recul sur une relation ou une situation qui nous pose problème. Ce n’est pas une panacée pour autant, susceptible de guérir de tous les maux. Lorsque nous avons des symptômes, notre corps nous envoie des messages pas toujours évidents à décoder certes mais il faut essayer de comprendre pourquoi nous avons ces symptômes. Mieux se connaître soi-même va dans le sens d’un mieux-être. Se faire accompagner par un thérapeute aide à aller vers cette meilleure connaissance de soi. Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) donnent de bons résultats et sont assez rapides, elles sont en général appliquées par des psychologues dûment formés. Pratiquer le Jin Shin Jyutsu vous aidera aussi à avoir une meilleure connaissance de vous-même et donc une meilleure compréhension.
      Notre peau a rapport avec notre individualité, elle constitue une frontière entre nous (l’intérieur) et les autres et le monde (l’extérieur). Notre peau reflète la qualité de nos relations avec le monde extérieur. Si elle est irritée c’est qu’il y a peut-être quelque chose ou quelqu’un dans notre qui nous irrite. A nous de chercher quoi, ce n’est pas facile, c’est pourquoi l’aide d’un thérapeute peut être bienvenue pour nous guider.
      Amicalement,
      Isabelle.

  20. val dit :

    Puis je utiliser les bonhommes allumettes pour mon fils de 16 ans arrête de fumer et se mette au travail à l’école? puis je représenter mon fils d’un coté et de l’autre la cigarette? ou mon fils d’un coté et l’école de l’autre côté? j’ai déjà essayer de lui parler mais j’ai l’impression que la communication ne passe pas et que ça ne fait pas vraiment son effet…
    Merci

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Comme précisé dans l’article, le bonhomme allumette est une affaire strictement personnelle et il n’est pas question de faire de l’ingérence dans la vie de qui que ce soit. Si vous avez un problème de communication avec votre fils, vous pouvez utiliser la technique pour vous en faisant le bonhomme allumette entre vous-même et votre fils. Cela aidera peut-être à renouer le dialogue. Cherchez à comprendre pourquoi il fume, quel besoin il cherche à combler. Quelles sont ses attentes dans la vie ? De quoi il a envie ? Travailler à renouer le dialogue peu prendre du temps mais si vous le faites sans jugements et sans reproches vous aurez plus de chances d’aboutir à des échanges constructifs. Tout dépend aussi du type de relations que vous entretenez avec lui.
      Amicalement,
      Isabelle.

    • frederique dit :

      bonjour,

      je viens de decouvrir cette technique tres interessante. Je cherche à perdre du poids depuis des années et j’ai souvent l’impression que mon poids me protege. Est ce que cette technique pourrait m’aider à me liberer ? et si oui comment je fais? je fais mon bonhomme et en face un rectangle avec marqué surpoids que je relie par les 7 chackras?
      merci de me guider.bonne soirée
      frédérique

    • Isabelle dit :

      Bonjour Frédérique,
      La technique des bonhommes allumettes est utile pour se libérer des liens émotionnels toxiques. Vous dites que vous avez l’impression que votre surpoids vous protège et si vous avez ce sentiment c’est sans doute vrai. Peut-être pouvez-vous vous demander de quoi il vous protège et tout particulièrement de quelle facette de vous-même il vous protège. Vous pouvez ensuite si vous le souhaitez faire un bonhomme allumette entre vous-même et cette facette de vous-même avec laquelle vous avez des liens émotionnels négatifs. Vous ferez deux bonhommes, si par exemple vous identifiez que votre poids protège votre timidité vous pourrez faire un bonhomme allumette entre vous-même à l’aise et vous-même timide en notant « Frédérique P. à l’aise » sous le bonhomme de gauche et « Frédérique P. timide » sous le bonhomme de droite. Vous pouvez aussi faire vous-même mince et vous-même en surpoids de la même manière, cela représente deux facettes de vous-même. Vous pouvez aussi vous aider avec le Jin Shin Jyutsu en posant le bout des doigts de la main droite sous la pommette droite et le bout des doigts de la main gauche sous la pommette gauche, comme si vous souteniez vous pommettes. Ces points aident à la régulation du poids. Pour les aspects pratiques du Jin Shin Jyutsu je vous laisse lire le billet sur la pratique de cet art.
      Bonne continuation
      Amicalement,
      Isabelel.

  21. MONSU dit :

    Bonjour,
    Le cas qui me fait vous écrire concerne une enfant de 6,5 ans, donc en CP. Dans sa nouvelle école depuis septembre, elle n’arrive pas à lier une relation avec les autres j/q être rejetée. Sa classe est essentiellement constituée d’un groupe d’enfants qui se connaît depuis la maternelle et qui, visiblement, refuse d’intégrer cette « nouvelle » élève. Comme vous préconisez de ne pas faire ce travail du ‘Bonhomme allumette’ pour un autre comment faire lorsqu’il s’agit d’une enfant de cet âge?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.
    JPM

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Vous pouvez lui faire faire l’exercice si elle est d’accord. Vous lui expliquez l’objectif qui est de se faire des amis dans sa nouvelle école et que les autres ne pensent pas qu’elle est timide. Je pense qu’elle peut faire un bonhomme entre elle -même et ses camarades d’écoles en dessinant les camarades dans un carré qui représentera la classe ou la cour de récré comme elle préfère (ce sera pour elle une situation, parce qu’écrire à son âge est peut-être un peu trop compliqué). Procéder comme pour une situation. Lui expliquer que les traits qu’elle trace sont comme toutes les craintes et les difficultés qu’elle imagine à se faire des amis. En coupant ses traits lui expliquer que ça l’aidera à se sentir plus libre, plus sereine. Je ne sais pas si ça peut l’aider, en tous cas, il faut qu’elle soit d’accord pour le faire et le lui présenter sous une forme ludique.
      Peut-être qu’un RDV avec l’enseignant pourrait permettre de débloquer la situation ? Je pense que l’enseignant a aussi un rôle à jouer dans cette situation.
      Amicalement,
      Isabelle.

  22. Marianne dit :

    Bonsoir,
    Voilà j’ai découvert cette technique en début de semaine et je me pose deux questions.
    Au moment où on place les points sur chaque bonhomme est ce qu’il faut exactement les placer aux différents endroit ? Je m’explique étant une personne handicapée je rencontre des difficultés avec mes mains. Du coup je me demandais si les point doivent être placés précisément à l’endroit du corps que ce soit ni trop haut ni trop bas. Je demandais aussi si ça aura de l’impact sur cette personne, si de son côté ce serait plus simple ? C’est un conflit avec une amie, la communication devient compliquée depuis quelques mois. Je me doute que c’est plutôt dans mon inconscient que cela va ce produire mais je me demandais si dans le sien aussi.

    • Isabelle dit :

      Bonjour Marianne,
      Avec la technique des bonhommes allumettes, nous sommes dans le symbolique. S’il fallait être d’une précision redoutable, nous ne dessinerions pas un bonhomme allumettes qui vous en conviendrez est très basique. Ne vous mettez pas la pression avec la position des points tant que vous respectez leur ordre et leur place approximative. Par exemple, situez le chakra du cœur à peu près entre les bras, sur la poitrine pas sur le ventre ou sur la tête, voilà le seul degré de précision attendu. Quant à l’impact sur la personne, il y en aura un indirectement. Une relation entre deux personnes est un équilibre établi qui est ce qu’il est à un instant donné. Si l’un des deux protagoniste change quelque chose, il en résulte un déplacement de l’équilibre qui va naturellement amener l’autre protagoniste à changer aussi quelque chose pour qu’un nouvel équilibre s’installe. Lorsqu’on change soi-même, les autres le voient, le sentent et ça les amène à changer aussi.
      Bonne continuation à vous,
      Amicalement,
      Isabelle.

    • Marianne dit :

      Merci beaucoup de votre réponse. J’espère que ça fonctionnera pour cette relation qui me tient vraiment à coeur. Je me sens déjà un peu mieux depuis quelques jours. Mon prénom est Marianne je me suis trompée j’ai mis mon nom de famille. En tout cas merci d’être là pour répondre à nos questions.
      Marianne

  23. Brindille54 dit :

    Bonjour,
    Je ne voulais pas vous embêter avec cette question mais je pense qu’il vaut mieux que je la pose avant de faire des bêtises..
    Mon ex-mari a changé de prénom au cours de notre relation. quel nom dois-je mettre sur la feuille? L’ancien, le nouveau ou les deux?
    Peut-on faire pratiquer cet exercice avec les enfants par rapport à leurs parents (11ans).

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Je pense qu’il vous faut utiliser le prénom qui le représente le mieux à vos yeux.
      Concernant les enfants, vous pouvez leur faire réaliser l’exercice s’ils souffrent d’émotions négatives liées à l’un de leurs parents. Il faut bien leur expliquer le but de l’exercice et qu’il ne s’agit pas de se couper de l’amour qu’ils peuvent éprouver pour eux parce que sinon ça pourrait les effrayer.
      Amicalement,
      Isabelle.

    • Isabelle dit :

      Bonjour Dav,
      La technique des bonhommes allumette est un outil pour se libérer des émotions négatives qui sont toxiques pour nous. Je ne comprends pas ce que vous entendez par revenir en arrière. Je n’en vois pas l’intérêt non plus. Essayez d’être plus précis dans votre besoin.
      Amicalement,
      Isabelle.

  24. lili dit :

    Bonjour, j’aimerais mieux me sentir dans mon corps et mieux l’écouter quel bonhomme il faut que je fasse et je suis mariée et je ne sais plus du tout où j’en suis dans mes sentiments , une médium m’a prédit un grand changement cette année et une rencontre amoureuse avec ma flamme jumelle
    comment puis je faire mes bonhommes pour cette situation s’il vous plaît
    Merci d’avance Isabelle

    • Isabelle dit :

      Bonjour Lili,
      Vous pouvez tout à fait utiliser la technique des bonhommes allumettes entre vous-même et votre mari. Votre vie vous appartient et c’est vous qui décidez vers quoi vous allez. C’est ainsi que je vois les choses. Vous êtes responsable de votre bonheur, responsable au sens que vous avez le pouvoir de changer les choses. Vous dites avoir envie de vous sentir mieux dans votre corps, vous pouvez faire un bonhomme allumette entre vous-même bien dans votre peau et vous-même mal dans votre peau, c’est à dire deux facettes de vous-même.
      Bonne continuation à vous,
      Amicalement,
      Isabelle.

      PS : pour votre information les commentaires d’une personne ne sont publiés sur le site que lorsque je les ai modéré au moins une fois.

  25. Marie dit :

    bonsoir Isabelle,
    lorsqu’il il y a plusieurs choses à traiter, faut-il répéter plusieurs fois l’exercice, ou bien je peux écrire les problèmes dans le même rectangle. Merci

    • Isabelle dit :

      Bonjour Marie,
      Il faut faire un bonhomme allumette par situation. Attention, la technique des bonhommes allumettes ne fait pas changer la situation, elle permet de couper les liens émotionnels toxiques qui y sont associés. Elle permet de changer le regard que l’on porte sur une situation donnée et par voie de conséquence, elle conduit souvent à des déblocages. Mais ce n’est pas la situation à proprement parler qui change c’est la perception que j’en ai qui est modifiée.
      Bonne pratique et bonne année 2017 !
      Amicalement,
      Isabelle.

    • anonyme dit :

      Bonsoir Isabelle
      Quand vous dites qu’ont peux nous dessiner moi calme et un autre angoisé, comment je fait pour dessiner une autre moi angoisé est ce que ca a un importance ou bien en dessous de chaque bonhomme j’inscris mon nom au complet sous les deux bonhomme et sous le deuxieme j’inscrit une émotion ???
      et quand il s’agit de mon enfant intérieur, des blocages autre exemple je fait une thérapie en ce moment et je dois me symboliser une pair de bras pour rassurer pour soulager mon enfant interieur comment je fait pour reussir a apprivoiser cette paire de bras je suis bloquer a ce niveau je n’arrive pas a ressentir ou a voir l’effect que ca doit faire alors comment je fait mes bonhommes allumettes??

      et ma derniere la situation est que je me sens décu de l’implication dans la relation que mon conjoint a envers notre fils et notre vie famille. est ce que je peux mettre les trois bonhomme pour notre vie de famille???

      merci de répondre a toutes mes questions je sais il y en a beaucoup et peut etre pas assez claire

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Pour faire l’exercice entre deux facettes de vous-même c’est exactement comme vous l’écrivez : dessiner un premier bonhomme avec votre nom en-dessous associé à l’aspect de vous que vous aimeriez développer et un deuxième bonhomme avec votre nom en-dessous associé à l’aspect de vous que vous aimeriez atténuer ou dont vous voudriez que les émotions négatives qu’il génère soient évacuées.
      Pour ce qui est de l’enfant intérieur je ne sais pas trop comment vous pourriez appliquer la technique des bonhommes allumettes, peut-être pouvez-vous faire un bonhomme allumette entre vous-même et votre enfant intérieur… Pourquoi ne demandez-vous pas de l’aide à votre thérapeute sur ce problème de blocage ? Expliquez-lui ce qui vous pose problème et demandez-lui de vous guider pour arriver à faire l’exercice. Il doit pouvoir vous aider. Dans une thérapie, vous faites le travail mais le thérapeute est là pour vous aider à le faire. Il ne faut pas hésiter à lui faire part de vos blocages.
      On ne fait pas trois bonhommes, on ne fait que des bonhommes par rapport à soi-même. Vous devez être directement impliquée dans une relation pour faire un bonhomme. Vous n’avez pas à intervenir dans la relation entre votre conjoint et votre fils. Leur relation telle qu’elle vous apparaît vous pose problème à vous mais cela ne signifie pas qu’elle leur pose problème à eux. Cependant comme des émotions négatives sont liées à ces deux personnes, vous pouvez faire l’exercice des bonhommes allumettes entre vous-même et votre conjoint d’une part puis entre vous-même et votre fils d’autre part. Cela vous aidera à prendre du recul sur chacun des deux et à ne pas vous immiscer dans leur relation. Vous pouvez peut-être exprimer votre malaise à votre conjoint, lui dire ce que vous ressentez en vous plaçant de votre point de vue, utiliser le « je » qui relève du ressenti personnel et non pas le « tu » qui relève du jugement et sera forcément mal perçu.
      Bonne continuation à vous
      Amicalement,
      Isabelle.

  26. Mary dit :

    Bonjour ! Est ce que les bonhommes allumettes peuvent fonctionner pour couper les liens d’attachement ou oublier un ancien amour? Merci pour ce bel article!

    • Isabelle dit :

      Bonjour Mary,
      La technique des bonhommes allumettes est tout à fait appropriée pour couper les liens d’attachement toxiques en relation avec un ancien amour. Vous pouvez aussi vous aider en pratiquant le Jin shin jyutsu et tout particulièrement Le flux de l’estomac qui aide à faire le deuil d’une relation.
      Bonne fin d’année,
      Amicalement,
      Isabelle.

  27. Florence dit :

    Bonsoir,

    après avoir vu et lu quelques commentaires, je voulais vous faire parvenir de mes problèmes car en fait il y a quelques jours, mon copain m’a dit qu’il voulait du temps pour notre couple et demain on doit se parler et en fait il me reproche le manque de communication mais aussi que je suis toujours sans emploi car là aussi avec les bonhomme allumettes il faudra que j’en fasse deux pour mon cop et pour cette recherche d’emploi qui dure et qui n’abouti à rien depuis le temps que je fais mes recherches ça ne mène à rien donc j’espère que cette situation changera. Merci pour votre réponse.

    • Isabelle dit :

      Bonjour Florence,
      Vous envisagez de faire un bonhomme allumette entre vous-même et votre copain et entre vous-même et la situation qui vous pèse, à savoir « la recherche d’un emploi », c’est très bien, faites-le. Avez-vous une question précise ? Je ne suis pas sûre de comprendre ce que que vous attendez de ma réponse.

    • Lemarateo dit :

      Bonjour, en ce moment je passe une période difficile avec mon mari dans le couple , on parle de séparation . Pour aider mon couple que dois je faire,, j ai dessiner deja les deux bonhommes le premier moi et le second mon mari . Mais y a tel un autre Shema à faire une demande par exemple pour demandée de sauvée ma famille . Mon couple. Il me semble que j avais vu qu on pouvait faire les deux personnes et écrire dessous les sentiments , Merci

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Si vous avez déjà fait l’exercice entre vous-même et votre mari, ce me semble être une bonne chose. Je ne connais pas d’utilisation avec les sentiments. La technique des bonhommes allumettes est un outil qui permet à celui qui l’utilise de prendre du recul sur une situation ou dans une relation et de s’affranchir des émotions négatives et des liens toxiques qui peuvent exister en lien avec la personne ou la situation. Si l’idée d’une séparation vous tétanise vous pouvez tout à fait faire un bonhomme allumette entre vous-même et la situation problématique qui peut être par exemple « je me retrouve célibataire » ou « mon mari me quitte » ou toute autre formulation qui correspond à la situation qui vous pose problème, même si cette situation n’est pas avérée.
      Il ne faut pas croire que les bonhomme allumettes constituent une sorte de magie par laquelle il est possible de retenir un conjoint. Un couple est fait de deux personnes, c’est un équilibre. Si l’équilibre est rompu, c’est qu’il y a une raison. Peut-être pouvez-vous essayer de discuter avec votre mari. La discussion, si elle est possible devrait permettre à chacun d’exprimer son besoin : que manque-t-il à mon couple pour que l’équilibre soit là ? Est-il possible de rétablir l’équilibre ? A quel prix ? Si vous avez une volonté commune de retrouver cet équilibre, vous avez aussi la possibilité de vous faire accompagner par une personne compétente. Dans ce genre de situation où l’émotionnel joue un grand rôle il est plus facile de se faire aider pour démêler les besoins de chacun.
      Bonne continuation à vous,
      Amicalement,
      Isabelle.

  28. Lydia dit :

    Bonjour
    J’ai un gros problème de séparation entre ma fille et mon petit fils
    Ils sont parti vivre dans une autre ville et chaque fois que je vais les voirs ce qui n’est pas souvent car grande distance ,je me met dans tout mes états ,une grande tristesse m’envahit ,je souffre terriblement et cela chaque fois .
    Je ne sais plus quoi faire ,j’appréhende toujours d’y aller car je sais la suite

  29. marilys dit :

    Bonjour,
    j’ai un problème avec l’argent. Je touche un salaire plus que convenable mais je suis toujours dans le rouge et j’ai toujours peur dès que je paye quelque chose. Qu’est-ce que je peux faire avec les bonhommes allumettes ? Merci par avance de votre aide et votre réponse.

    • Isabelle dit :

      Bonjour Marilys,
      Dans le cas que vous décrivez, je pense que la technique des bonhommes allumettes peut aider en considérant des situations ou deux facettes de vous-même.
      Vous pourriez essayer de faire un bonhomme allumette entre vous-même et la situation « dépenser mon argent » ou/et entre vous-même et la situation « avoir peur de dépenser mon argent » ou/et entre vous-même et la situation « ma relation à l’argent » ou toute autre situation en rapport avec l’argent et qui génère chez vous des émotions négatives (peur, colère, tristesse…)
      Vous pourriez aussi essayer par exemple de faire un bonhomme allumette entre vous-même raisonnable (ce n’est peut-être pas le terme qui convient le mieux mais je vous laisse le soin d’adapter) et vous-même dépensière.
      Posez-vous quelques questions à ce sujet :
      – Pourquoi ai-je besoin de dépenser tout mon argent ?
      – Qu’est-ce que cela satisfait chez moi ?
      – Comment pourrai-je satisfaire ce besoin d’une autre manière ?
      – Pourquoi ai-je peur lorsque je dépense mon argent ?
      – Qu’est-ce que cela dit de moi ?
      – De quoi ai-je peur en réalité ?
      – Que puis-je mettre en place pour ne plus avoir de raisons d’avoir peur, pour satisfaire mes besoins et me sentir en paix, rassurée ?
      Etc… Bonne continuation à vous
      Amicalement,
      Isabelle.

  30. martine dit :

    Bonjour Isabelle, est ce possible de faire les petits bonhommes allumettes pour un emploi ? je suis au chômage et n’ai pas de lieu précis pour un emploi . Est -ce dans situation et si oui que dois je y inscrire vu que je n’ai aucune idée de l’emploi à trouver? . Merci

    • Isabelle dit :

      Bonjour Martine,
      Si la recherche d’un emploi génère chez vous des émotions négatives vous pouvez utiliser la technique des bonhommes allumettes pour vous aider. Vous pouvez par exemple faire un bonhomme allumette entre vous-même et la situation  » rechercher un emploi « . Vous pouvez aussi faire un bonhomme allumette entre vous-même employée et vous-même au chômage si votre statut de chômeuse pour pèse trop. Identifiez les situations problématiques pour vous et faites un bonhomme allumette entre vous-même et chacune des situations que vous aurez identifiées. Bonne continuation dans vos recherches. Faites-vous confiance, la vie fera le reste.
      Amicalement,
      Isabelle.

  31. klm62 dit :

    Bonjour Isabelle,
    J’ai testé cette méthode grâce à une amie. En effet je suis en ce moment dans une période difficile. Je suis séparé de mon ex compagnon depuis plusieurs mois et je n’arrive pas à tourner la page, étant donné qu’il ne m’a jamais dit clairement que c’était terminé. Il a juste décidé de ne plus donner de nouvelles. J’ai tenté de le recontacter à plusieurs reprise sans succès….
    J’aimerai me détacher de lui afin de ne plus souffrir de cette situation.
    Savez vous en combien de temps apparaissent les premières évolutions avec la méthode des bonhomme allumettes ? J’aimerai en sortir vite car cette histoire me rend triste chaque jour et je n’arrive pas à avancer…

    Merci par avance et j’espère que cette méthode m’aidera vraiment.

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Votre situation évoque pour moi la dépendance affective. Elle parle de faire le deuil d’une relation. Évidemment, la technique des bonhommes allumettes peut vous aider mais d’après ce que vous écrivez, je comprends que vous avez déjà appliqué la technique entre vous-même et votre ex-compagnon. Les délais d’amélioration sont variables. L’humain est complexe et soumis à des influences multiples. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous aider avec l’art du Jin Shin Jyutsu. Lorsque vous vous sentez triste vous pouvez tenir votre annulaire droit en l’enveloppant dans les doigts de votre main gauche jusqu’à ce que la tristesse se dissolve. Il est facile de tenir ses doigts en regardant la télévision ou dans les transports en commun ou dès qu’on ne fait rien de spécial avec ses mains. Répétez ensuite l’opération avec l’annulaire gauche de la même manière. Les situations d’addiction peuvent aussi être aidées par le Jin Shin Jyutsu et notamment en pratiquant la séquence de l’énergie antérieure descendante (le flux de l’estomac). Si vous trouvez la séquence trop compliquée, vous pouvez aussi vous allonger sur le dos et glisser vos mains de chaque côté du corps au niveau des dernières côtes et tenir la position au moins 5 minutes et plus si vous le souhaitez. Vous pouvez encore, si vous le souhaitez poser votre main droite sur le derrière de votre épaule gauche de manière à ce que le bout de vos doigts soient positionnés entre le haut de votre omoplate gauche et la colonne vertébrale et votre main gauche sur le pli de votre aine à gauche. Vous restez ainsi au moins 5 minutes ou le temps qui vous convient puis vous répétez l’opération de l’autre côté du corps. Toutes ces positions sont du Jin Shin Jyutsu, vous pouvez lire le billet sur les recommandations pratiques afin de vous familiariser avec cet art. Faites-le toujours avec joie et sans contrainte. Bonne continuation à vous,
      Amicalement,
      Isabelle.

  32. Yael dit :

    Bonjour, j’ai découvert cet exercice hier sur facebook. J’ai toutefois une petite question : je n’ai pas de problème avec quelqu’un mais ce que j’ai c’est une très grande peine face à la cruauté envers les animaux. J’ai fais l’exercice comme indiqué ici et dans le cercle de droite, j’ai indiqué en bas « cruauté animale » ai-je bien fait ? et si oui que va- t- il se passer car mon but n’est pas de me libérer de ce problème mais d’aider à conjurer au maximum toute cette souffrance et cruauté. Merci de votre réponse.

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Dans votre cas, il s’agit d’une situation qui vous pose problème ne générant des émotions négatives. Dessinez un rectangle en décrivant la situation qui vous gêne (par exemple « voir des animaux maltraités sous mes yeux » ou « voir mon voisin frapper son chien », etc…) Demandez-vous ce que cache votre tristesse face à ces situations de maltraitance, quel besoin non comblé avez-vous et qui fait que vous vous sentez tellement triste. Essayez de trouver des moyens de combler ce besoin et dites-vous que vous n’êtes pas responsable de la cruauté que d’autres infligent à des animaux.
      En espérant avoir répondu à votre attente,
      Amicalement,
      Isabelle.

    • Porcu dit :

      Bonsoir Isabelle j ai une addiction a la voyance les petits bonhommes peuvent ils m aider ? Et comment doi je m y prendre merci merci

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Pour moi, une personne qui a recours à la voyance de façon compulsive a certainement des difficultés à faire confiance à la vie et à son intuition. Elle tente de se rassurer en essayant de maîtriser l’avenir. A vivre tourné vers l’avenir, elle n’est pas ancrée dans le présent et laisse filer sa vie. Je ne suis pas sûre que la technique des bonhommes allumettes soit la plus appropriée pour gérer cette problématique. Peut-être pouvez-vous faire un bonhomme allumette entre deux facettes de vous-même : vous même confiante en la vie et vous-même angoissée par l’avenir. Demandez-vous pourquoi vous avez cette envie de connaître l’avenir, qu’est-ce que cela suppose en terme de besoin non satisfait chez vous ? De quelle manière pourriez-vous satisfaire ces besoins ? Les situations d’addiction peuvent être aidées par le Jin Shin Jyutsu et notamment en pratiquant la séquence de l’énergie antérieure descendante (le flux de l’estomac). Si vous trouvez la séquence trop complexe, vous pouvez aussi vous allonger sur le dos et glisser vos mains de chaque côté du corps au niveau des dernières côtes et tenir la position au moins 5 minutes et plus si vous le souhaitez.Vous pouvez encore, si vous le souhaitez poser votre main droite sur le derrière de votre épaule gauche de manière à ce que le bout de vos doigts soient positionnés entre le haut de votre omoplate gauche et la colonne vertébrale et votre main gauche sur le pli de votre aine à gauche. Vous restez ainsi au moins 5 minutes ou le temps qui vous convient puis vous répétez l’opération de l’autre côté du corps. Toutes ces positions sont du Jin Shin Jyutsu, vous pouvez lire le billet sur les recommandations pratiques afin de vous familiariser avec cet art. Faites-le toujours avec joie et sans contrainte. Bonne continuation à vous et n’hésitez pas à donner des nouvelles !
      Amicalement,
      Isabelle.

  33. Agda dit :

    Bonjour ,
    Nous aimerions avoir un enfant (l’année passé j’ai fait 2 fausses couches et cette année cela va faire 1année et 3 mois qu il ne se passe rien. J’arrive pas à tomber enceinte. De plus mon compagnon fume toujours autant alors que je lui avais demandé de diminuer pour la fertilité. Chaque mois je suis déçue. Puis-je utiliser les bonhommes alumettes?

    • Isabelle dit :

      Bonjour Agda,
      Vous pouvez utiliser la technique des bonhommes allumettes dans votre cas pour essayer de vous détacher des émotions négatives que vous avez liées avec le fait d’être enceinte. Cela peut vous aider à diminuer la pression que vous vous mettez à ce sujet. Vous pouvez par exemple faire un bonhomme allumette entre vous-même et votre conjoint puis entre vous-même sans enfants et vous-même avec un enfant ou entre vous-même et la situation d’accueillir un enfant dans votre foyer ou encore entre vous-même et la situation « tomber enceinte » ou toute autre situation que vous jugez appropriée. La technique des bonhommes allumettes n’a rien de miraculeux non plus. Il se peut qu’une femme refuse inconsciemment de tomber enceinte pour des raisons qui lui sont propres qui peuvent être liées à des traumatismes personnels ou à des idées limitantes. Par exemple si elle pense qu’elle est trop âgée, que le compagnon qu’elle a n’est pas le bon, que la situation financière est incertaine, qu’il y a un risque de maladie génétique liée à des antécédents familiaux ou une multitude d’autres raisons. Je ne dis pas que ces raisons s’appliquent à votre cas et il ne m’appartient pas de donner un quelconque avis sur votre situation, c’est juste pour vous faire comprendre que l’absence de grossesse peut avoir pour origine un blocage psychologique inconscient. Un travail personnel avec l’aide d’un thérapeute peut aider dans ce cas à identifier les blocages et à envisager l’avenir sous un autre angle.
      Les bonhommes allumettes ne peuvent que vous faire du bien, alors essayez.
      Bonne continuation à vous,
      Amicalement,
      Isabelle.

  34. Sylvie dit :

    Bonjour Isabelle,
    Par le biais d’une amie je viens de découvrir l’exercice du petit bonhomme allumettes, je trouve cela génial!
    Je viens de mettre fin à une relation avec beaucoup de délicatesse, mais la personne en face de moi est dans la souffrance malgré la compréhension de la situation. Je l’aide de mon mieux pour qu’il arrive à avoir un peu plus de détachement, mais comme c’est vers moi qu’il se tourne, il est forcément difficile pour lui de prendre du recul…Je me suis demandée si lui faire cette exercice lui permettrait de l’apaiser, avec un petit bonhomme qui serait lui et l’autre qui serait moi, et couper les liens, ou alors un bonhomme qui serait lui et en face la souffrance qu’il a aujourd’hui ?
    Je suis un peu démunie car il y a beaucoup d’amour entre nous, mais cet amour est impossible à vivre au présent, et moi j’ai un chemin a prendre, que je veux prendre et vivre (ce qu’il comprend) mais pas dans la souffrance.
    Pas toujours facile d’exprimer les sentiments, mais j’ai juste besoin de savoir comment l’aider grace à ce petit bonhomme.
    Dans l’attente de vous lire
    avec tous mes remerciements
    Sylvie

    • Isabelle dit :

      Bonjour Sylvie,
      Si vous y tenez, vous pouvez toujours faire part de la technique des bonhommes allumettes à cette personne, libre à elle de l’utiliser ou pas. Même si ça peut paraître paradoxal, chez certaines personnes il arrive que rester dans la souffrance présente un avantage. Dans le cas de votre ex-compagnon, rester dans la souffrance lui permet de vous conserver puisque c’est vous qui lui apportez de l’aide. Vous exprimez le besoin de continuer votre chemin, c’est donc que cela compte pour vous. Continuer d’entretenir cette relation en apportant votre secours n’aidera pas votre ex-compagnon. S’il souhaite que vous restiez, votre aide répond en partie à son besoin donc il aura tendance à se comporter de manière à solliciter votre aide. Écoutez vos propres besoins et agissez en conséquence. Si vous persistez à l’aider vous serez attachée à cette relation qui vous empêchera d’avancer et donc votre besoin ne sera jamais satisfait. Le risque est de tomber dans la frustration. Demandez-vous pourquoi vous agissez ainsi : vous sentez-vous responsable de lui ? Vous sentez-vous coupable de choisir de satisfaire vos besoins plutôt que les siens ? Vous sentez-vous égoïste ? Vous pouvez faire la technique des bonhommes allumette entre vous-même et votre ex-compagnon et entre vous-même et des aspects de vous qui vous posent éventuellement problème (par exemple, vous sereine et vous coupable). Pourquoi vous souciez-vous d’avantage de ses besoins à lui que des vôtres ?
      J’espère vous avoir éclairée,
      Amicalement,
      Isabelle.

  35. nath dit :

    bonjour
    que dois-je faire! je suis très jalouse d’une ex de mon compagnon.(ke je ne connais pas personnellement) je voudrais me défaire de ce sentiment qui me rend malheureuse! j’ai beau me raisonner mais rien n’y fait! aidez moi! comment dois je faire avec les bonhommes allumettes? merci

    • Isabelle dit :

      Bonjour Nath,
      Du point de vue des bonhommes allumettes vous pouvez faire un bonhomme entre vous-même et l’ex-compagne de votre compagnon et un autre entre vous-même et votre compagnon. Vous pouvez aussi faire un bonhomme entre vous-même confiante et vous-même jalouse.
      D’une façon plus générale, vous pouvez aussi vous écouter et interroger ce sentiment de jalousie que vous ressentez. Que craignez-vous ? Qu’est-ce qui déclenche votre jalousie ? Qu’est-ce que cela dit de vous ? Essayez ainsi d’identifier les situations problématiques. Vous pouvez ensuite faire des bonhommes allumettes entre vous-même et ces différentes situations que vous aurez identifié. Ce travail d’introspection n’est pas facile à conduite toute seule. N’hésitez pas à vous faire guider par un professionnel. La jalousie est un sentiment normal dans les relations humaines mais si elle tourne à l’obsession, elle met en péril le couple et se transforme en enfer pour celui qui l’exerce comme pour celui qui la subit. Il ne s’agit plus alors d’aimer son compagnon mais plus de le posséder comme on possèderait un objet. La jalousie maladive peut être liée à un traumatisme ancien. Vous pouvez toujours essayer la technique des bonhommes allumettes ça ne peut que vous aider. Cependant, n’hésitez pas à vous faire aider par un thérapeute. La technique de l’EFT (Emotional Freedom Technique – Technique de Libération Émotionnelle) est très utile pour débloquer d’anciens traumatismes. Il existe d’autres techniques dont je ne peux pas vous parler parce que je ne les ai pas testées moi-même. Vous pouvez aussi entreprendre un travail personnel sur vous-même. La jalousie parle de déficit de confiance en soi. Si vous avez cette perte de confiance c’est parce qu’une ou plusieurs expériences dans votre vie vous ont conduite à mettre en place des mécanismes de protection. Or si ces mécanismes ont pu vous être utiles à un moment donnée, ils sont devenus aujourd’hui des schémas dans lesquels vous êtes enfermée. Rien n’est inéluctable dès lors que vous avez l’envie de sortir de cette situation. Le travail avec un thérapeute permet de revenir sur ces schémas et de les dépasser pour retrouver confiance en soi.
      Je vous souhaite le meilleur, si vous avez le désir d’en sortir, je suis certaine que vous y parviendrez, rien ne résiste à une personne motivée.
      Amicalement,
      Isabelle.

    • nath dit :

      merci beaucoup pour votre réponse! 😉
      Je vais m’atteler à « nettoyer » tout cela!! EFT peut-être aussi une bonne technique!
      Encore merci et bonne continuation

  36. Suzanne dit :

    Bonjour Isabelle,

    Merci beaucoup pour votre réponse. Pour être franche avec vous C’est mon conjoint qui fait ses commentaires chaque fois qu’une personne me salut et je lui répond son salut.

    Il a changé depuis qu’il a eu son AVC. Il n’est plus le même.

    Merci beaucoup et continuez votre beau travail. Ça nous aide

    Suzanne

  37. Suzanne dit :

    Bonjour Isabelle,

    Je fais les petits bonhommes allumettes comme vous m’avez mentionné il y a quelque temps. Mais une question: mettons qu’une personne fait souvent un commentaire déplaisant ex: Une personne passe près de nous elle nous dit Bonjour. Je lui répond Bonjour. Mais la personne qui est avec moi; dit souvent Est-ce que ça devient une maladie de dire Bonjour ou bien me dit Cou donc tu es connu. Mais d’une manière que maintenant je lui dit rien.
    Est-ce que je peux faire les bonhommes allumettes mais la personne qui est parfois déplaisant je marque son prénom avec le problème.
    Merci beaucoup de votre réponse
    Suzanne

    • Isabelle dit :

      Bonjour Suzanne,
      Si le comportement d’une personne vous déplaît, vous pouvez le lui dire en expliquant votre besoin. Évitez d’accuser le critiqueur (ou la critiqueuse) en disant des choses du genre « Tes remarques débiles sont pénibles, tu m’énerves, tu n’ouvres la bouche que pour faire des commentaires désagréables » Ce que dit le critiqueur n’a pas d’importance, ce sont ses paroles à lui (ou elle) et elles ne vous concernent pas (je vous recommande de lire le billet sur les accords Toltèques et plus particulièrement celui qui concerne le fait que quoi qu’il arrive, il ne faut pas en faire une affaire personnelle. Vous verrez qu’il s’agit de bon sens, très simple à énoncer et un peu plus difficile à appliquer mais avec de l’entrainement, ça vient petit à petit et ça vous empêche d’être affecté par les attaques des autres). Si vous voulez exprimer votre besoin vous pouvez expliquer à la personne que son attitude vous gêne en disant par exemple « Je n’apprécie pas les remarques que tu fais lorsque je dis bonjour à quelqu’un. J’aime saluer les gens que je croise parce que ça me fait plaisir et ça leur fait aussi plaisir à eux. Lorsque j’entends tes commentaires, je les trouve déplaisants et ils m’agacent, j’apprécierais que tu cesse ce genre de comportement » ou tout autre discours qui commence par JE et qui décrit ce que vous ressentez quand les critiques sont émises et en quoi cela vous gêne. Comme dans tous les cas où une relation toxique existe entre deux personnes les bonhommes allumettes peuvent tout à fait être utilisés. En l’occurence faire un bonhomme allumette entre vous-même et le critiqueur (ou la critiqueuse) mais il n’est pas nécessaire de noter en-dessous du nom de la personne le problème que vous avez avec elle. Votre subconscient sait bien ce qui est bon pour vous. Lorsque vous faites les bonhommes allumettes vous souhaitez ce qu’il y a de mieux pour vous, ce qu’il y a de mieux pour l’autre personne et ce qu’il y a de mieux pour la relation qui vous unit. Ce qu’il y a de mieux pour vous c’est peut-être que vous exprimiez votre réprobation ou peut-être que vous arrêtiez de fréquenter cette personne, vous n’en savez rien et moi non plus. Alors remettez-vous en à la vie et à votre sagesse intérieure en faisant un bonhomme allumette. J’espère avoir répondu à vos interrogations,
      Amicalement,
      Isabelle.

  38. Fred D. dit :

    Bonjour Isabelle,

    J’avais déjà utilisé cette technique par le biais de ma kinésiologue il y a quelques années de cela.
    Actuellement, je vis une rupture sentimentale d’une souffrance assez exceptionnelle et d’une intensité telle que c’est la 1ère fois où j’ai véritablement peur pour mon intégrité physique et ma santé.
    La rupture date du 14 juillet dernier et l’évolution semble quasi inexistante.
    Je dors très peu avec des rêves sur le matin où mon ex est présente, sous anxiolytique et somnifère, je consulte un psy, un énergéticien ainsi qu’une kinésiologue. C’est aussi cela qui m’inquiète : je tente de mettre le paquet en cumulant les aides mais j’ai l’impression de totalement être à l’arrêt, voire en perte d’énergie avec des moments de spleen très intenses où le passé de notre histoire d’amour, la non-acceptation de sa décision de rupture, mes regrets, ma culpabilité, mes angoisses pour l’avenir prennent toute leur place.
    Je tente aussi un peu de méditation (mais difficile d’être dans l’instant présent) ainsi que la lecture de livres d’Eckhart Tolle sur le moment présent mais pas toujours facile d’accès.
    Cette rupture semble irréversible et je souhaiterais l’accepter définitivement, pensez-vous que la méthode des bonhommes allumettes soit le parfait exercice pour ma situation svp?
    Bien cordialement.

    Fred D.

    • Isabelle dit :

      Bonjour Fred,
      Je comprends votre besoin de trouver la solution parfaite pour arrêter votre souffrance, cependant, il n’y a pas de solution parfaite, il n’y a que des outils qui fonctionnent plus ou moins bien selon les personnes. Chacun étant différent, un même outil ne donnera pas nécessairement des résultats identiques chez deux personnes affectées par une même situation. Il se peut qu’un outil qui ne fonctionne pas chez l’un donne des résultats très satisfaisants chez l’autre. Vous traversez une période de souffrance et vous vous faites aider, c’est vraiment une excellente initiative. Tout ce que je me permets de vous recommander c’est d’essayer, de tester puis de voir. Testez la technique des bonhommes allumettes entre « vous-même » et « votre ex-compagne », cela ne peut aller que dans le bon sens pour vous. La philosophie de cette technique étant de se dire que nous désirons ce qu’il y a de mieux pour nous. Donc n’hésitez pas à essayer. Vous pouvez aussi faire un bonhomme allumette entre « vous serein » et « vous angoissé », vous pouvez également tenter l’exercice entre « vous » et la situation qui semble aujourd’hui vous angoisser, à savoir « votre vie sentimentale dans l’avenir ». Je lis que vous êtes sensible aux soins énergétiques, vous pouvez aussi vous aider en pratiquant le Jin shin jyutsu et plus particulièrement le flux de l’estomac qui est utile pour aider en cas de deuil (deuils relationnels inclus).
      Tout finit toujours par passer, continuez de vous appuyer sur vos thérapeutes et vous sortirez de votre souffrance grandi et plus fort qu’avant.
      Amicalement,
      Isabelle.

  39. mohdeb dit :

    Bonjour je viens de faire le petit bon homme et doit on garder les 2 bout de papiers et peut on le faire pour une autre personne merci bonne journée

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Comme précisé dans l’article, après le découpage vous faites ce que vous voulez des deux morceaux de papier : vous les jetez à la poubelle, vous les passez au broyeur, vous les brûlez en disant « Vos problèmes sont vos problèmes et je ne les endosse pas ! », ce qui peut ajouter une dimension symbolique supplémentaire. Faites vraiment comme vous le sentez. Vous pouvez faire autant de bonhommes allumettes que vous le désirez dans une même journée, il n’y a pas de limites hormis votre lassitude. LA seule règle à respecter est de toujours faire un bonhomme allumette entre vous-même et une autre personne ou entre vous-même et une situation qui vous pose problème. Vous devez toujours être directement concerné. Vous n’avez pas à faire de bonhommes allumettes entre deux personnes même si vous les connaissez pour la bonne et simple raison que la relation qui les relie quelle qu’elle soit ne vous concerne pas. C’est leur relation et vous n’avez pas à interférer.
      Amicalement,
      Isabelle.

    • RIU dit :

      bonjour, non vous devez les jeter à la poubelle ou autre, les bruler ou les dissoudre dans l’eau ou…; aucune importance , l’acte symbolique est le dessin des 2 bonhommes et le lien des c hacras separé au ciseau … non vous ne pouvez pas le faire pour d’autres , chacun gère sa vie , mais vous pouvez le faire pour chaque personne qui ont un attachement avec vous …

  40. evelyne dit :

    Bonsoir Isabelle. Très intéressante technique, un grand merci. Je vais tenter l’aventure dans mon cadre professionnel. En effet, directrice d’école, je me trouve confrontée à des tensions entre collègues ( 2″clans » et moi au milieu). Véritable éponge émotionnelle, je suis happée par leurs disputes, leur antagonisme larvée, qui le plus souvent se déverse dans mon bureau ou entre 2 portes par petites touches, des réflexions désagréables. J’ai horreur des tensions et des disputes …et c’est moi qui y laisse des plumes ! Bref, j’espère que votre technique m’aidera à prendre de la distance et ne plus me laisser déborder émotionnellement, ce qui m’épuise. Bien cordialement.

    • Isabelle dit :

      Bonjour Evelyne,
      Je teins à rappeler qu’il ne s’agit pas de ma technique mais de celle de Jacques Martel. Je comprends l’inconfort de votre situation. Les tensions entre vos collègues ne concernent qu’eux et ne doivent pas vous affecter, aussi c’est une bonne initiative de prendre les choses en main à votre niveau. Faites un bonhomme allumette entre vous-même et chacun des collègues en question. Vous pouvez aussi faire un bonhomme entre vous-même et la situation « les tensions et les antagonismes entre mes collègues » ou toute autre description plus appropriée que vous trouverez pour décrire précisément la situation que vous pèse. Je vous suggère aussi de lire la série d’articles sur les accords Toltèques et plus particulièrement peut-être celui-ci qui traite de la perception que l’on a des événements que nous visons et des remarques auxquelles nous sommes soumis. Je suis heureuse que vous trouviez ici des moyens de vous réconforter. Prenez bien soin de vous.
      Amicalement,
      Isabelle.

  41. Carhy dit :

    Bonjour Isabelle,
    J’ai lu avec beaucoup d’attention et d’intérêt toutes les explications et commentaires. Je souhaite appliquer les bonhommes allumettes sur moi, c’est à dire de moi à moi mais suis en questionnement quant à la bonne utilisation. Par exemple si je souhaite passer d’un état de tristesse chronique à un état de gaité avec plus d’allant, dans quel ordre dessiner les bonhommes ? Le gauche est t’il le moi de la tristesse ? Ou l’inverse. Merci de votre reponse

    • Isabelle dit :

      Bonjour Carhy,
      En général on place la situation qui pose problème ou la personne qui pose problème à droite, donc je serai tentée de dire de mettre Carhy triste à droite et Carhy gaie à gauche, c’est en tout cas ainsi que je procède pour moi lorsque je veux travailler sur deux facettes de moi-même.
      Amicalement,
      Isabelle.

  42. Kryssde kryss dit :

    Bonjour, je viens de pratiquer les bonhommes allumettes avec plusieurs personnes, l’une à la suite de l’ autre êt me sens extrêmement fatiguée
    Je me demandais si justement les relations avec ces personnes n’étaient pas à la base de mon manque d’ énergie
    Merçi d’ avance pour votre réponse

    • Isabelle dit :

      Bonjour Kryss,
      Les relations toxiques nous pompent beaucoup d’énergie donc il ne me semble pas étonnant que faire cet exercice vous ait fatigué. Si ces relations étaient émotionnellement très toxiques pour vous, vous devriez sentir un effet de soulagement dans les jours qui viennent.

  43. Sabrina dit :

    Bonjour Isabelle.
    J’ ai pratiqué la technique des bonhommes allumettes avec un ancien amour. Je ne sais si cela fonctionne mais à chaque session, je suis ensuite extrêmement fatiguée. Et d’ un coup. Le lendemain également. J’avais pratiqué cette méthode il y a quelques mois avec d’ autres personnes, et je n’ ai pas ressenti une telle fatigue. Est ce récurrent?
    Merci beaucoup

    • Isabelle dit :

      Bonjour Sabrina,
      Je n’ai jamais observé un tel effet avec cette technique. Cependant si les émotions sont fortes il se peut que l’on ressente une envie de pleurer ou de la tristesse alors pourquoi pas une fatigue. Si des émotions viennent il faut les laisser s’exprimer et ne pas rester dans le contrôle. Peut-être ne vous autorisez-vous pas à exprimer vos émotions et cela vous fatigue. Ce n’est qu’une hypothèse bien sûr.
      Amicalement,
      Isabelle.

  44. Sandrine dit :

    Bonjour ISABELLE,

    Voila je me permet de prendre contact avec vous car j’ai un gros souci je fais des dépenses compulsive en vêtement et en chaussure je n’en ai pas besoin mais je le fais et une fois que je les ai je les range et les met presque jamais.

    Ma question : Pensez vous que je peux faire les petits bonhommes allumettes avec un vrai moi et un moi dépensière avec une carte bleu. ou si vous voyez un autre moyen de le faire.

    Merci pour votre réponse.

    Bien cordialement

    SANDRINE

    • Isabelle dit :

      Bonjour Sandrine,
      Je comprends bien votre problème, cependant je reste réservée sur l’efficacité de la technique des bonhommes allumettes dans ce cas de figure. Vous pouvez essayer de faire le bonhomme allumette entre « Sandrine sereine » et « Sandrine acheteuse compulsive ». Cela pourra vous aider à éliminer les émotions négatives qui peuvent être attachée à cette facette de vous qui manifestement vous pèse. Cependant, il s’agit d’une forme d’addiction du même type que celles que peuvent rencontrer certaines personnes avec le tabac, l’alcool, le sucre, le chocolat … Je vous suggère de pratiquer le Jin Shin Jyutsu qui est un art d’harmonisation énergétique facile à utiliser sur soi comme sur les autres. Vous trouverez plein d’infos sur ce qu’est le Jin Shin Jyutsu sur mon site en suivant les liens ci-dessus. Je vous recommande particulièrement de faire chaque jour, tant que vos envies compulsives persistent le flux de l’estomac qui est un flux énergétique qui aide les situations addictives et qui apaise le mental. Toutes les explications dont vous pourriez avoir besoin pour pratiquer sur vous-même le flux de l’estomac sont dans l’article sur ce sujet (suivez le lien). Si vous testez, tenez-moi au courant !
      Bon courage à vous,
      Amicalement,
      Isabelle.

    • Sandrine dit :

      Merci Isabelle de m’avoir répondu je vais de se pas lire et le faire je vous dirais ce qu’il en est.
      Bonne journée et encore merci pour votre aide

  45. Porti dit :

    Bonjour, jusqu’a mtn, j’attire les hommes qui ne sont pas « disponibles » pour moi. Ou qui ne souhaite pas vraiment s’investir dans une relation sérieuse et constructible à deux. Comment doit-je faire mon pt bonhomme aux allumettes ? Je souhaite trouver LA personne qui puisse me correspondre. Merci beaucoup .

    • Isabelle dit :

      Bonjour,
      Il semble que vous projetiez sur la rencontre d’un compagnon des craintes. Vous avez peur de tomber sur un homme non disponible. Votre problématique recoupe un peu celle de Carole. Aussi vous pouvez par exemple aborder les choses de la façon suivante:
      1- supprimer le lien émotionnel négatif qui existe entre vous et la rencontre d’un compagnon que vous imaginez être problématique. Vous pouvez, pour réduire l’effet des projections émotionnelles, faire un bonhomme allumette entre vous-même et la situation problématique « la rencontre de mon prochain compagnon » ou « ma prochaine relation amoureuse » à vous d’adapter selon votre ressenti pour décrire au plus juste la situation qui vous pose problème et qui se trouve à l’origine des émotions négatives.
      2- supprimer les liens émotionnels négatifs qui existent entre deux facettes de vous « vous célibataire » et « vous en couple et comblée », il s’agit d’un bonhomme allumette qui peut peut-être vous aider à ne pas vous mettre trop de pression sur une future rencontre.
      Ce qui arrive dans notre vie est consciemment ou inconsciemment autorisé par nous-même, si vous êtes attirée par les hommes non disponibles essayez d’analyser le problème, quelles idées avez-vous en tête vous concernant qui vous poussent vers ces situations : posez-vous des questions pour essayer de mieux vous cerner. Ce n’est pas facile, je sais, mais les choses ont toujours une cause et la répétition de ces situations doit amener des questionnements comme par exemple :
      Ai-je une faible estime de moi qui me pousse à penser que je ne mérite pas mieux que des amours de secondes mains ?
      Ai-je peur de m’engager avec quelqu’un ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui m’effraie dans l’engagement ?
      Ai-je peur d’une future séparation ? Pourquoi ?
      Je ne dis pas que ces questions vous concerne, j’essaie simplement de vous donner une idée du type de questions que vous pourriez vous poser.
      Autorisez-vous à rencontrer la personne qui correspond à vos attentes, écrivez-le : « Je m’autorise à rencontrer un homme libre de tout engagement envers une autre femme… » et décrivez-en le portrait pour les points essentiels pour vous. Si la situation perdure et vous pèse particulièrement, vous pouvez aussi vous faire aider par un thérapeute.
      J’espère avoir répondu à vos interrogations, prenez bien soin de vous,
      Amicalement,
      Isabelle.

  46. jack_69 dit :

    Bonjour Isabelle,

    Je me permets de revenir vers vous

    Tout d’abord Félicitations pour votre blog

    C’est via une thérapeute que j’ai découvert les bonshommes d’allumettes, technique fort intéressante.
    J’ai quatre questions dont 3 personnelles :

    – Jacques Martel Préconise de mettre le prénom et l’initiale du Nom, mais est ce suffisant car on rencontre souvent des personnes H/F qui s’appellent pareil et qui serait ambigu par Agate A ( le nom pourrait être André ou Albert ou Arthemis ) et pourquoi pas ajouter la ville du lieu de chacun des bonshommes. Qu’en pensez vous ?

    – Je souhaite renforcer les liens AMICAUX avec un homme qui est d’une extrême gentillesse, qui m’estime
    – J’ai perdu le contact avec ma fille qui a claqué la porte il y a 5 ans de mon domicile que je souhaite à tout prix revoir, elle est la prunelle de mon sein tout comme mon fils, son frère qui est tout autant que moi chagriné
    – Il me faudrait améliorer ma situation financière afin de pouvoir acquérir une maison adaptée à un handicap.

    Comment dois je procéder ?

    Je vous exprime toute ma gratitude

    Jack

    • Isabelle dit :

      Bonjour Jack,
      Concernant le nom de la personne si vous connaissez deux personnes qui s’appellent Paul Durand et que l’une habite Paris et l’autre Toulouse, vous pouvez si vous le souhaitez et si vous pensez que ça peut aider votre subconscient préciser sous le bonhomme qui représente Paul Durand s’il s’agit de celui de Paris ou de Toulouse. De même si vous connaissez Paul Durand et Paul Dupond vous pouvez préciser le nom de famille si vous pensez qu’il peut y avoir une ambiguïté pour vous, mais les autres Paul de la création n’ont pas d’impact, vous ne les connaissez pas personnellement, ce qui compte c’est que vous identifiez clairement l’autre personne. Si pour que ce soit clair pour vous vous avez besoin de mettre le nom de famille et la ville faites-le.
      Pour ce qui est des 3 autres questions, je peux comprendre qu’il soit tentant de vouloir tout résoudre grâce aux bonhommes allumettes mais il ne s’agit pas d’une panacée. Cette technique est un outil pour se débarrasser des émotions négatives et des liens toxiques attachés à une personne ou à une situation. Rien ne vous empêche de faire un bonhomme allumette avec l’homme d’une extrême gentillesse puisque le dessin symbolise ce qu’il y a de mieux pour vous et ce qu’il y a de mieux pour lui, et ce qu’il y a de mieux c’est peut-être que vous vous rapprochiez d’avantage mais peut-être que c’est au contraire que vous cessiez de vous fréquenter, vous n’en savez rien, alors faites confiance à la vie. Pour ce qui est de votre fille, comme je vous l’ai déjà suggéré vous pouvez tout à fait faire le bonhomme allumette avec elle et si elle doit reprendre contact elle le fera. Pour ce qui est de votre situation financière, je ne vois pas comment cet outil peut vous aider… vous pouvez toujours faire l’exercice entre vous et la maison qui vous intéresse (si vous l’avez identifiée), de toute façon vous ne risquez rien d’essayer.
      Bonne continuation à vous,
      Amicalement,
      Isabelle.

  47. Suzanne dit :

    Bonjour Isabelle
    Je viens de lire ce que Carole a écrit. Une chose que je fais de temps en temps c’est de me regarder dans le miroir et de dire : Que je suis un être humain à part entière. J’ai le droit d’être heureuse.
    Après je regarde toutes les bonnes choses que j’ai fait de bien dans ma vie. Je rejette le négative en faisant le geste que je jette le négative.
    Je m’enveloppe de la lumière blanche. Pour moi ça fonctionne. Les bonhommes allumettes aussi
    Le carnet de gratitude c’est extraordinaire.
    Que le meilleur soit pour toi Carole
    Suzanne R

    • Isabelle dit :

      Bonjour Suzanne, c’est une très bonne méthode pour retrouver de la confiance en soi. Merci de ce partage et bonne journée à vous !

    • Carole dit :

      Bonjour Suzanne,

      Je suis également très positive et enjouée la plupart du temps, et lorsqu’une pensée négative arrive, je l’annule immédiatement par différentes techniques..

      Comme je l’ai expliqué, cette séance d’hypnose spirituelle a répondu a mes questionnements par
      rapport à moi et les hommes et c’est pour cette raison que je l’ai faite… C’était il y a une semaine, et le travail continue, je passe par des moments difficiles mais nécessaires.. tout cela fatigue et chamboule … la prise de conscience se fait et je sais qu’au bout de ce chemin, la réalisation de mon souhait sera là.. et bien au-delà de ce que je peux imaginer.. 😉
      Merci à toi Suzanne pour tes voeux et je te souhaite le meilleur également…

  48. Carole dit :

    Bonjour Isabelle,
    Merci pour votre article très complet sur ce sujet.
    Je commence à expérimenter cette technique mais j’ai besoin d’un peu d’aide concernant une situation.
    J’ai fais une hypnose spirituelle il y a une semaine.
    Lors de cette hypnose j’ai vécu trois vies de femme : la 1ere j’étais seule, très pauvre, vie misérable, pas d’enfant ni de compagnon. Et je suis morte ainsi.
    La 2ème, j’étais une paysanne, entretenant secrètement une liaison avec un homme qui n’était pas de mon milieu social (c’était un bourgeois) , rupture avec cet homme car pas du même milieu..et je me retrouve seule et triste..
    La 3 ème vie , j’étais une femme mariée, bourgeoise, riche,trois enfants mais mariage de raison, sans amour, obligée de me marier par mes parents.. Mariée mais me sentant très seule. Je suis décédée veuve (donc seule) à plus de 90 ans(mais plus heureuse car mon mari était un homme dure, intransigeant, pas affectueux ni démonstratif)
    Ces trois vies se déroulaient vers le 17e ou 18 e siècle..
    Dans cette vie, j’ai été mariée, divorcée, plusieurs relations…
    La plupart des hommes avec qui j’ai eu des relation dans cette vie étaient mariés, ou allait se marier (mon ex mari) ou était en couple etc.. Ils se sont séparés de leur compagne de l’époque pour être avec moi, sans doute qu’ils n’étaient pas bien avec elles..
    Bref, aujourd’hui j’ai 50 ans, je ne rencontre que des hommes non libres et j’en ai assez.. d’ou cette hypnose spirituelle faite il y a une semaine.

    Je vais donc traiter cette situation pour rencontrer un homme libre de tout engagement envers une autre femme et pour ne plus reproduire les situations vécues dans d’autres vies ou j’étais seule et malheureuse..

    J’ai besoin de votre aide pour formuler clairement ma phrase et pour couper ces liens qui relient ma vie actuelle et celles d’avant..afin de rencontrer ENFIN le compagnon qui me correspondra..

    Merci par avance pour m’avoir lue, pour votre sollicitude et votre générosité..
    Carole

    Je souhaite faire le protocole des bonhommes allumettes avec situtations

    • Isabelle dit :

      Bonjour Carole,
      Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à mon blogue. La technique des bonhommes allumettes peut être utilisée pour couper les liens émotionnels qui nous relient à une situation. D’après ce que vous avez exposé, je peux vous suggérer deux approches mais il y en a sans doutes d’autres et vous êtes la mieux placée pour les connaître. Mon ressenti est que vous donnez l’impression de traîner une image de femme seule et vouée à être malheureuse. De ce fait, vos comportements inconscients tendent à toujours valider cette image que vous semblez avoir de vous-même et vous allez inconsciemment vers des personnes qui vous conforteront dans cette « vérité ». Il s’agit d’idées limitantes bien ancrées en vous et auxquelles votre inconscient s’est soumis. Il n’y a pas de fatalité, vous êtes responsable de votre bonheur, et responsable ne s’entend pas au sens de coupable de ce qu’il vous arrive, mais au sens d’avoir le pouvoir de changer les choses. Lorsque nous sommes responsable de quelque chose, nous avons le pouvoir ! Avec la technique des bonhommes allumettes vous pouvez agir de deux façons :
      1- faire en sorte de couper le lien émotionnel qui existe entre vous et la rencontre d’un compagnon, rencontre sur laquelle vous semblez projeter des craintes (crainte du recommencement de l’histoire de la femme malheureuse si bien ancrée dans votre subconscient), cette crainte est bien compréhensible au regard de votre vécu mais elle n’est pas irrémédiable. Au même titre que n’importe qui autour de vous, vous avez le droit d’être heureuse, de vous sentir épanouie et en accord avec vous même. Vous pouvez, pour réduire l’impact de ces projections émotionnelles, faire un bonhomme allumette entre vous-même et la situation suivante « la rencontre de mon prochain compagnon » ou « ma prochaine relation amoureuse » à vous d’adapter si vous trouvez un descriptif plus approprié, ce qui compte c’est de cerner la situation qui vous pose problème, la situation qui génère des émotions négatives.
      2- supprimer les liens émotionnels négatifs qui existent entre « vous en couple, confiante et épanouie » et « vous seule, remplie de doutes et malheureuse », il s’agit d’un bonhomme allumette entre deux facettes de vous-même qui peut vous aider à dédramatiser et à vous sentir d’avantage en phase avec qui vous êtes vraiment.
      Voilà pour les bonhommes allumettes, si je peux me permettre, soyez bienveillante envers vous-même, ne vous accablez pas, pensez à vos qualités. Focalisez vous sur le positif, ce qui va bien dans votre vie (en tenant un carnet de gratitude par exemple). Cette attitude changera votre façon de voir les choses et les gens et lorsque nous changeons personnellement, nous amenons les autres à changer aussi par effet de miroir. J’espère vous avoir éclairée, prenez bien soin de vous,
      Amicalement,
      Isabelle.

    • Carole dit :

      Merci beaucoup Isabelle pour votre réponse claire et rapide..
      On est jamais très objectif avec soi-même d’où ma demande ..
      J’ai enfin compris, avec l’hypnose spirituel le pourquoi de ces schémas répétitifs…
      Et je fais en sorte maintenant de ne plus aller dans ce sens..
      Je prends soins de moi quotidiennement, je pratique le Reiki, la pensée positive, la loi
      de l’attraction et d’autres choses encore pour mon bien être…
      Mais j’ai été choquée et chamboulée de me voir dans ces vies antérieures et pas question que cela se reproduise ici plus longtemps..
      Merci encore à vous,
      Prenez soin de vous également..

  49. Jack_69 dit :

    Bonjour Isa,

    J’ai la soixantaine bien tassée…née handicapée à la naissance… J’ai découvert il y a peu de temps que la chère dame qui m’a mise au monde ( qui n’est autre m’a mère) m’a tu et me tait encore un passé médical caché ( révélé par ma tante maternelle quelques semaines avant son décès)…ma mère est toujours en vie…
    Elle a détruit ma vie et celle de mes 2 enfants ( je n’ai pas revu pas fille depuis 5 ns)
    Aujourd’hui divorcée
    UN décodage biologique m’a appris que mes vertèbres en disaient long : dette à l’amour, dette à l’argent, problème de communication…..
    Comment puis je utiliser les bonshommes d’allumettes ?
    Merci à vous Isabelle

    • Isabelle dit :

      Bonjour Jack,
      Je perçois beaucoup de ressentiments dans ce que vous exposez, beaucoup de souffrances aussi, c’est bien de cela qu’il s’agit en fait : la souffrance. Lorsque des personnes font des actes qui me portent préjudice ou qui me font souffrir c’est parce qu’elles aussi sont en souffrance. L’être humain n’est pas foncièrement mauvais et tout acte de violence qu’il soit physique ou psychique est le simple révélateur de besoins non satisfaits et donc d’une souffrance de l’individu qui les commet. Mais ma propre souffrance m’empêche de voir celle de l’autre. Si votre mère vous a caché des choses c’est qu’elle était aussi en souffrance. Parfois les mensonges peuvent être destinés à protéger aussi ceux que nous aimons même si ce n’est évidemment pas une manière de procéder efficace. Lorsque je me sens trahie, pour sortir des ruminations sans fin et du ressentiment, il me faut pardonner à la personne qui m’a trahie et pour arriver à pardonner, il faut évacuer le trop plein émotionnel qui se trouve attaché aux évènements liés à cette trahison. Les bonhommes allumettes peuvent tout à fait aider dans cette démarche puisqu’ils permettent de couper les liens émotionnels toxiques. Vous pouvez par exemple faire un bonhomme allumette entre vous-même et chacun des protagonistes de votre histoire familiale: votre mère, votre tante, chacun de vos enfants, le père de vos enfants. Pour sortir de la souffrance, vous pouvez si vous le souhaitez écrire à votre mère, même si elle ne lit jamais cette lettre, même si vous ne la lui remettez jamais, vous lui direz tout ce que vous souhaitez lui dire. Votre subconscient ne fera pas la différence entre le fait que vous lui disiez réellement ce que vous avez sur le cœur, vos regrets, vos désirs, vos ressentiments, votre colère peut-être… et ce que vous écrirez : pour lui c’est la même chose et par conséquent, l’effet sera bénéfique pour vous. Écrire vous aidera à tourner la page et arrêter les ruminations pour passer à autre chose. Dites-vous que vous avez le pouvoir de changer les choses : vous êtes responsable de votre vie, ce qu’il s’y passe, vous l’autorisez inconsciemment, il ne s’agit pas de chercher un coupable, vous n’êtes coupable de rien pas plus que votre mère ou quelqu’un d’autre. Être responsable cela signifie que vous avez le pouvoir de changer les choses et il n’y a que vous qui puissiez influer sur votre vie. Autorisez-vous à pardonner pour vous donner les moyens d’accéder à la sérénité.
      Amicalement,
      Isabelle.

    • jack_69 dit :

      Bonjour Isabelle,

      Merci à vous chère Isabelle pour cette belle réponse.
      Je vais suivre votre conseil
      Je vous témoigne toute ma gratitude
      Cordialement,
      Jack

  50. Suzanne dit :

    Bonjour Isabelle

    Je vous remercie beaucoup de votre réponse si vite. Je vais en faire la suggestion à ma fille

    merci beaucoup et bonne journée

    Suzanne

  51. Suzanne dit :

    Bonjour Isabelle

    En ce moment nous avons une situation très difficile et ça concerne plusieurs personnes dans ma famille de cette situation. Il y a aussi d’autres personnes: ex. Moi, une de mes filles, 3 petits enfants, intervenant de la DPJ, ex conjoint de ma fille, avocats, et conjoint de ma fille
    Comment faire pour faire les bonhommes allumettes
    Bravo! J’ai confiance et j’ai eu des expériences positives en faisant les bonhommes allumettes
    Merci beaucoup
    Suzanne

    • Isabelle dit :

      Bonjour Suzanne,
      Dans tous les cas, la technique des bonhommes allumettes s’applique entre vous-même et une autre personne ou une situation avec laquelle vous avez des difficultés émotionnelles: vous et votre fille, vous et la situation difficile qui vous pose problème, vous et chacun de vos petits enfants pris séparément, vous et l’ex-conjoint de votre fille, vous et le nouveau conjoint de votre fille, vous et l’avocat … Si votre fille vit mal cette situation, tout ce que vous pouvez faire c’est lui parler de cette technique pour qu’elle aussi dispose de l’outil. Ensuite, elle seule décidera si elle souhaite s’en servir ou pas (entre elle et son ex-mari, elle et vous, etc …). Vous ne pouvez pas le faire à sa place parce que chacun est responsable de sa propre vie mais pas de celle des autres, fussent-ils des membres de la famille proche. Personne ne peut obliger qui que ce soit à se prendre en charge, à se soigner ou à être heureux. Vous fournissez les outils à vos proches et c’est seulement à eux de décider de s’en servir. Bon courage à vous.

  52. Sylvie dit :

    Bonjour Isabelle,
    Je suis allée voir ce jour une magnétiseuse, elle exerce aussi les massages Reiki et la méditation. Depuis le départ de mon mari (je compare son départ au tsunami) qui m’a laissé avec 3 enfants dont mon dernier avait juste 7 mois, j’ai cumulé beaucoup de CDD, mais jamais rien de sérieux Je suis au chômage depuis plus de six mois, et je supporte de moins en moins toutes les réponses négatives. J’arrive à un âge (47 ans) et j’ai plus confiance en moi. Pour faire bref, j’ai été trompé, escroqué, jalousé, manipulé, je sors très peu, de peur de faire de mauvaises rencontres, alors que j’aime les gens. Je suis Maman (uniquement), dieu merci, je suis comblée par mes 3 fils !!! J’ai perdu pied au mois d’avril, crise d’angoisse, anxiolytique, hypertension …….Je vais mieux aujourd’hui ! Mais je voulais trouver une personne qui m’aide à me recentrer, a ouvrir mes centres d’énergies, à chasser le négatif, à m’aimer, à ne plus avoir peur…..à m’ouvrir tout simplement. Elle m’a dit de croire en mon physique (je suis coquette et très féminine), et en ce que je dégageais de part mon Aura …….Je suis toujours à me rabaisser ! Alors que je suis souriante, j’aime rire et plaisanter !
    Cette femme ce matin m’a parlé de cette méthode du Bonhomme allumette et aussi de la flamme violette. Je suis tombée sur votre article. J’ai fait immédiatement le schéma avec beaucoup d’amour et de positivité, je crois profondément au bien-être par la spiritualité. Je voulais vous remercier Isabelle, de partager des explications claires sur votre site, j’ai ressenti une profonde plénitude de vous lire, ainsi que mon fils de 15 ans. Je peux dire aujourd’hui que j’ai fait deux belles « rencontres ». Mon chemin a été chaotique, mais je m’estime privilégiée de jouir de la vie dans un monde cruel et sans humanité. Merci aux personnes positives de partager leurs savoirs =)
    Au plaisir de vous lire à nouveau.

    • Isabelle dit :

      Bonjour Sylvie,
      Je suis très touchée par votre message et très heureuse de contribuer à ce que vous puissiez vous sentir mieux. Vous trouverez ici tout ce que j’ai testé déjà et qui me procure du bien-être. La confiance en vous reviendra petit à petit, il vous faut faire le deuil de la relation et évacuer tous les ressentis négatifs qui y sont rattachés et pour cela il faut un peu de temps, c’est tout à fait normal. Dites-vous bien que tout finit toujours par passer. Vous vous faites aider et c’est très bien, il ne faut pas rester seul à se débattre dans ses difficultés. Je vous souhaite plein de bonnes choses pour l’avenir ! Merci de votre retour positif : il sera dans mon carnet de gratitude ce soir ! 🙂

  53. flo dit :

    Bonjour Isabelle un grand merci pour la découverte des bonhommes allumettes 🙂 J’ai également tout lue et fait une tentative ce-là ma soulagé vraiment quand j’ai déchiré le papier !! par contre il faut quand on trace les ligne de couleur penser ou ressentir une chose précise?? me fait un travaille sur moi même pour ne pas me laisser submerger par mes émotion j’aime la vie de nature souriante je souhaite arriver à un équilibre car être trop joyeuse ennuie et donne l’idée que je suis une fofole peu fiable a long terme…… je souhaite a toute personne le bonheur et me réjoui d’un sourire de toute individue 🙂 encor merci à vous

    • Isabelle dit :

      Bonjour Flo,
      Merci pour votre commentaire et tant mieux si cet article a pu vous aider. Vous n’avez pas à penser à quoi que ce soit de précis, les lignes tracées matérialisent les liens émotionnels entre vous et la personne ou vous et la situation. Lorsque vous coupez la feuille de papier avec les ciseaux, vous coupez symboliquement ces liens émotionnels, ce qui permet de se libérer du poids des émotions qui entravent les relations que nous avons avec les personnes qui nous entourent ou que nous avons connues ou bien avec des situations que nous vivons ou que nous avons vécues. Si vous craignez d’être dans le faux-semblant, c’est à dire d’avoir peur d’en faire trop et de paraître exubérante ou fofolle comme vous dites, vous pouvez aussi utiliser le Jin Shin Jyutsu et tenir vos auriculaires selon le même principe que tenir les pouces. Les pouces aident pour l’inquiétude et les auriculaires aident pour le faux-semblant. Je ferai un billet sur ce sujet dans quelques temps. J’espère avoir répondu à vos interrogations. Bonne continuation.

  54. is@ dit :

    J ai tout lu jusqu au bout….. et ça m a interpellé et beaucoup plu. Il ne reste plus qu’ à prendre une feuille et un crayon pour mettre tt ca en application. Très chouette ces p’tits bonhommes allumettes.Merci Isabelle..

Les commentaires sont fermés.