Soirée Tribe ou comment trouver l’inspiration pour se rendre la vie plus belle

Soirée TribeEn décembre dernier j’ai participé à la quatrième soirée Tribe lyonnaise. Kécécé une soirée Tribe ? C’est une soirée ou des personnes viennent partager leur expérience sur un thème donné auprès d’un public en recherche d’inspiration. Car oui, les soirées Tribe ont pour vocation d’inspirer le public comme leur slogan l’indique « Tribe to be inspired » (Tribe pour être inspiré). Le thème de cette soirée était « Le monde va trop vite, je veux descendre ». Vaste programme auquel les organisateurs m’ont demandé de m’associer pour témoigner de l’impact des actualités sur nos vie. Ce n’est pas la première fois que je suis amenée à témoigner sur cette expérience par contre c’est la première fois que je le fais devant un public : gloup ! Les soirées Tribe sont des moments très riches que je vous recommande. Allez, je vous raconte.

Comme vous le savez si vous me suivez depuis un moment, j’ai entamé une diète médiatique en avril 2015 qui est toujours en cours à ce jour et qui n’est pas prête de se terminer ! Depuis ce billet écrit en janvier 2016 pour expliquer les bienfaits que je retirais de cette diète médiatique, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de témoigner de cette expérience. C’est lors d’un témoignage sur France Inter dans l’émission « Les dernières fois » de Léa Minod qu’un triber (c’est comme ça qu’on appelle les participants à une soirée Tribe) qui écoutait la radio a décidé que mon expérience serait sans doute intéressante à partager dans la soirée Tribe Lyon #4. C’est ainsi que j’ai été contactée afin de partager mon point de vue et d’expliquer le pourquoi du comment de cette diète médiatique. Expérience enrichissante et très intéressante.

C’est quoi une soirée Tribe ?

Une partie témoignage

Comme je vous l’ai dit, c’est une soirée inspirante. Le maître de cérémonie commence par briser la glace et créer du lien entre les participants. Quelques chansons pour cela étaient tout à fait appropriées. Nous avons donc chanté à l’unisson, puis en canon, sur l’air de frère Jacques :

Vas plus vite
Vas plus vite,

Cours toujours
Cours toujours,

Jamais ne t’arrête
Jamais ne t’arrête,

Jour et nuit
Jour et nuit.

Soirée Tribe

Un moment fort et très agréable. Puis trois intervenants (dont moi) se sont succédé dans le cercle des 150 participants  et ont partagé leur expérience en relation avec le thème de la soirée. Les participants à la soirée s’inscrivent et réservent leur place par Internet mais ne connaissent que le thème. Ils n’ont aucune information sur la teneur des interventions ou sur les personnes invitées à témoigner. Ceci permet au public d’arriver sans a priori et l’esprit ouvert à tout ce qui peut être partagé. Chaque intervenant expose son témoignage pendant 15 minutes suivis par 45 minutes de questions réponses et d’échanges avec le public. Pas d’estrade ou de pupitre, l’intervenant est au milieu des gens, entouré par eux et au même niveau qu’eux Il ne s’agit pas d’une conférence et cette position est essentielle dans la notion de partage.

Des ateliers animés par des professionnels

En relation avec le thème, des professionnels proposent des ateliers. Tout le monde y participe dans la joie et la bonne humeur : intervenants, public, bénévoles Tribe. Lors de la soirée Tribe Lyon #4, nous avions le choix entre du yoga, un atelier d’écriture, un atelier sur les accords toltèques, du chant, de la danse, un atelier de chi-qong, un atelier de créativité et un atelier d’improvisation. Personnellement je me suis laissée tentée par l’improvisation et c’était super chouette. Un vrai moment de rire et de bonheur. J’avais mal aux zygomatiques !

Un moment convivial

Après toutes ces émotions, manger un morceau était bienvenu. Un buffet nous attendait ainsi que des boissons. Les organisateurs m’avaient dit que je ne pourrais sans doute pas manger grand-chose parce que j’allais sûrement être beaucoup sollicitée. En effet, les personnes qui n’avaient pas pu poser de questions après mon intervention ou bien celles qui n’avaient pas osé le faire ont profité de ce temps pour rattraper les choses. Je me suis contentée d’attraper ce qui passait à porté de mes mains ! Mais quel plaisir d’échanger avec les gens. J’ai passé tout le temps du buffet à discuter, expliquer, écouter…

Et pour conclure

Nous nous sommes tous retrouvés dans la salle plénière. Pour conclure cette soirée Tribe, les organisateurs nous ont distribué deux petits rectangles de papier et un crayon. Ils nous ont demandé d’écrire sur l’un ce que la soirée nous avait inspiré, ce qui nous avait marqué et si nous allions changer quelque chose dans notre quotidien suite à ce que nous avions entendu. Puis nous avons recopié la même chose sur le deuxième papier. Un organisateur est passé avec un chapeau et nous avons déposé l’un des billets dans le chapeau en gardant l’autre pour nous. Une fois son tour terminé, l’organisateur est repassé entre les gens et chacun piochait un billet dans le chapeau. Ainsi, à la fin de la soiré, chaque participant est reparti avec son ressenti et aussi l’inspiration d’une autre personne. Une très bonne idée je trouve !

Isabelle Ducau

Une expérience que je vous conseille

J’ai terminé la soirée Tribe fatiguée mais heureuse. Je n’ai pas l’habitude de m’exprimer devant 150 personnes tous les jours, donc merci au Jin Shin Juytsu et à la sophrologie pour la gestion du niveau de stress ! Tout était parfait à part peut-être la configuration de la salle qui présentait deux piliers en plein milieu. Ce n’était pas très pratique pour être en lien avec tout le monde. Alors pour ne perdre personne, je me suis baladée pendant toute mon intervention. Je garde un excellent souvenir de cette soirée et je remercie tous les bénévoles pour leur travail, leur attention et leur et bienveillance. Je vous recommande d’aller tester une soiré Tribe. Il y en a à Lyon, à Paris, en Provence et à Toulouse. Vous trouverez toutes les informations sur les prochaines soirées sur le site de Tribe to be Inspired.

La soirée Tribe Lyon #4 comme si vous y étiez

Si vous le souhaitez vous pouvez visionner le best of de la soirée Tribe Lyon #4, ça vous donnera une idée de l’ambiance. Vous pouvez aussi regarder la vidéo de mon intervention sur le thème « Le monde va trop vite, je veux descendre ». Comme depuis le billet sur la diète médiatique de janvier 2016, j’ai eu le loisir d’approfondir la question, mon intervention développe davantage le sujet. Si vous n’avez pas le temps de visionner la vidéo je ferai, dans les prochaines semaines, un article qui reprendra les points abordés lors de mon intervention. Vous pouvez visionner également les autres interventions : deux autres intervenants ont participé à cette soirée avec un sujet sur le yoga et la méditation en lien avec le monde de l’entreprise et un sujet sur les méfaits de l’hyperconnexion.

Prenez soin de vous et soyez inspirés !


Photos : Tribe to be Inspired

4
Poster un commentaire

avatar
2 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
IsabelleRolandAnnaelle Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Roland
Invité
Roland

Merci pour « Le monde passe trop vite, laissez moi descendre », dans la vidéo de l’intervention, souvent je me suis reconnu comme par exemple, les informations à la radio, nous devions faire silence, surtout qu’après guerre dans les médias il n’y avait pas de concurrence, la parole, l’information était la seule, l’unique, la « réalité vraie ». Avec la concurrence entre médias, presse écrite, parlée, télévisée puis les réseaux, l’information est devenue un produit de masse, un produit qui fait vendre : les idées, les réflexions, les savoirs de toutes sortes, intelligents, stupides, subversifs…même dans le produit basique de tous les jours, il… Read more »

Annaelle
Invité
Annaelle

Voilà qui avait l’air très intéressant ! J’aurais été tentée par l’atelier méditation je pense. J’ai commencé la diète médiatique au moment où la famille Halliday s’est déchirée autour de l’héritage de Johnny. Je me suis alors vraiment rendue compte que la plupart des infos ne me concernaient pas directement, me stressaient, me mettaient en colère ou me culpabilisaient. Je fais une pause et visiblement, je ne m’en porte pas plus mal. Par contre, les infos qui me parviennent sont passées par plusieurs filtres (journalistes, proches, manchettes de journaux, bruits de couloirs…) et je dois sélectionner celles qui m’intéressent, puis… Read more »