Le financement participatif pour contribuer à la création de contenu

tirelireVous avez sans doute déjà entendu parler du financement participatif. Peut-être avez-vous même déjà contribué à quelques projets. Le financement participatif, c’est la force de l’union. C’est le principe des petits ruisseaux qui font les grandes rivières. C’est aussi je trouve une forme de pouvoir donné aux individus. Le pouvoir d’agir sur notre quotidien en soutenant des projets en accord avec ce que nous sommes. Le pouvoir aussi de contribuer à une certaine de forme de liberté et de soutenir la créativité, l’inventivité, l’innovation et l’audace pour un avenir meilleur. Le financement participatif est un outil qui me plaît parce qu’il est à la finance ce que les circuits courts sont à la grande distribution. Une façon de s’affranchir des intermédiaires et de garder la maîtrise. Quel rapport avec le blogue ? J’y viens.

Lire la suite

Histoire de plagiat par Isabelle

stylo sur cahierComme le chantaient Les Beatles « All you need is love ». Pour ceux qui ne sont pas familiers de la langue de Shakespeare, cela signifie « Tout ce qu’il vous faut, c’est de l’amour ». Moi comme tout le monde, j’ai besoin d’amour et de reconnaissance. En créant ce blogue, j’ai pris l’engagement de respecter mes lecteurs en leur fournissant un contenu de qualité, susceptible de les inspirer ou de leur apporter quelque chose. J’apprécie autant de partager mes connaissances et mes découvertes avec vous que de voir mon travail respecté (parce que c’est du travail même si pour l’instant il ne me procure aucun avantage pécuniaire). Lorsque justement, je croise sur la toile un individu qui ne respecte pas mon travail, je me sens … Bref, j’en reparlerai plus loin ! Vous n’imaginez pas comment cette histoire de plagiat tombe à pic dans mon actualité bloguistique ! Oui, c’est un néologisme, pourtant la langue française est déjà riche de vocabulaire, mais il m’arrive parfois d’avoir besoin d’un mot qui n’existe pas encore. Alors mon côté créatif me fait inventer le mot idoine. Du coup, je vais vous raconter mon histoire de plagiat. Il s’agit de vécu : vis ma vie de blogueuse !!!

Lire la suite

Burn-out et santé mentale au travail : témoigner pour informer

Allumette consummée burn-outDu 13 au 26 mars 2017, ce sont les semaines d’information sur la santé mentale (SISM). Le thème de l’édition 2017 est « santé mentale et travail ». Victime d’un burn-out en avril 2015, ce thème ne me laisse pas insensible.
Le burn-out a été le sujet de travail d’une mission d’information parlementaire qui a auditionné plusieurs acteurs de l’épuisement professionnel : associations d’aide aux victimes, psychologues, chercheurs, sociologues, épidémiologistes, cabinets spécialisés en prévention des risques psychosociaux, avocats, organismes publics de la prévention des risques au travail, organisations syndicales, sécurité sociale, hôpitaux, médecine du travail, directeurs des ressources humaines, psychiatres… Les auditions se sont déroulées tout au long de l’année 2016 et ont débouché sur la rédaction d’un rapport. La commission aux affaires sociales a adopté en février 2017 le rapport de mission d’information relative au syndrome d’épuisement professionnel (ou burn out). En attendant que le burn-out soit reconnu comme maladie professionnelle, le rapport propose déjà d’améliorer les dispositifs existants en matière de prévention et de chiffrer le coût social de l’épuisement professionnel.
Quant à moi, en attendant de publier un jour mon témoignage intégral, ma contribution aux semaines d’information sur la santé mentale se fera à travers ce billet. Comment une personne en bonne santé peut-elle se retrouver incapable de travailler pendant plusieurs mois ? Aujourd’hui, je peux enfin raconter cette histoire parce que je me suis reconstruite. Voici un résumé des événements professionnels qui m’ont conduite au burn-out il y a bientôt deux ans.

Lire la suite

Bonnes résolutions 2017, comment les prendre et les tenir ?

Le Charmant SomLorsque je marche sur un chemin au bout d’un moment j’apprécie de m’arrêter pour faire une pause. Je m’assois au bord du sentier sur une souche, un rocher ou un banc providentiel et je bois un coup et mange quelques fruits secs pour me requinquer un peu. J’en profite pour me retourner et regarder d’où je viens. Quel chemin ai-je parcouru ? Si la vue est dégagée je peux apprécier l’effort réalisé visuellement. Si le chemin est tortueux, je me souviens. Il en va de même dans la vie et pour moi, celle-ci est comme un chemin. Certains passages sont difficiles ou sans intérêt particulier alors que d’autres sont plus exaltants. Ces derniers nous font comprendre pourquoi nous avons dû passer par des étapes moins agréables avant. Pendant la pause, je fais le bilan et je regarde ce qu’il me reste à faire. Bilan de 2016 et bonnes résolutions 2017, la vie c’est comme une balade.

Lire la suite

Bonne année 2017

Bonhomme de neige et champagneDepuis le premier janvier, un poème me trotte dans la tête. Un poème que j’avais appris à l’école élémentaire … et dont je me souviens encore parfaitement aujourd’hui. C’était il y a … oui ben c’était il y a un certain temps !

Un simple poème de Rosemonde Gérard et qui résonne plutôt bien avec ce que je souhaite pour une bonne année 2017. Alors ? Je le partage avec vous. Peut-être le connaissez-vous ? Peut-être vous inspire-t-il autre chose que ce qu’il m’inspire à moi ? C’est tant mieux. La diversité, c’est la richesse, c’est la vie.

Lire la suite