Des histoires écrites à partir d’une liste de dix mots imposés tirés au hasard ou comment laisser libre cours à son imagination.

Histoire de Barcelone par Anne-Laure

Me revoilà ! Deuxième sélection, le texte d'Anne-Laure qui est sous la forme d'un poème. Une première qui mérite d'être soulignée et qui fait que ce texte s'est retrouvé sélectionné. Merci à Anne-Laure pour sa participation. Je vous laisse au soleil de Barcelone, emportés par le tourbillon de vos émotions...

Continuer la lecture

Histoire de Barcelone par Gé

Voici une première histoire que j'ai retenue pour la qualité de l'écriture et pour la manière dont les mots sont subtilement amenés sans qu'on y penne garde. Merci à Gé pour sa participation. Je vous laisse avec les souvenirs d'enfance de La Boule, souvenirs empreints d'émotions et qui nous ramènent dans le monde de l'enfance, là où tout est possible.

Continuer la lecture

Histoire de Barcelone : bravo à mes lecteurs !

e suis désolée de revenir si tardivement vers vous. J'ai beaucoup de travail en ce moment avec le lancement de mon activité professionnelle prévue au 1er juin et du coup, je suis bien moins disponible pour alimenter le blogue. Je ne vais pas vous faire une description détaillée de mes activités du moment mais sachez que c'est assez chronophage. Comme je suis en quelques sortes partie dans une autre galaxie jusqu'au 1er juin, j'avais anticipé la chose en vous cédant le clavier pour le quatrième défi d'écriture et je dois dire que la production a été de grande qualité. Mais même pour lire et vérifier vos textes j'ai eu du mal à trouver un peu de temps. Enfin, voilà, c'est fait.

Continuer la lecture

Histoire de timide par Isabelle ou le rendez-vous

Depuis le lever du jour, un vent rageur arrachait les feuilles jaunies des arbres du parc voisin. Un soleil timide filtrait à travers un voile nuageux léger, renforçant l’ambiance automnale de ce samedi matin. La semaine dernière, les grues cendrées avaient survolé le quartier avec force cris et battements d’ailes, cap au sud pour échapper aux premiers frimas. Adelnas sortit sur le balcon pour évaluer la fraîcheur de l’air. Il enfonça instinctivement son cou dans ses épaules et remonta son col. Il faisait déjà froid. Il rentra prestement pour ajouter un coupe-vent à sa tenue. Il se mit à la recherche de son bonnet. Il détestait le vent qui lui taillait les oreilles en tranches. Tandis qu’il enfilait ses gants son portable sonna quelque part égrenant les premiers accords de guitare d’Angie. Un sourire espiègle illumina le visage d’Adelnas, ça, il savait qui c’était !

Continuer la lecture
Fermer le menu